Protestation-PNH: Jovenel Moïse annonce la création d’une cellule de crise

Protestation-PNH: Jovenel Moïse annonce la création d’une cellule de crise

Une cellule de crise a été créée en urgence au sein de l’institution policière pour analyser l’ensemble des revendications des agents qui réclament de meilleures conditions de travail et le droit de syndiquer.

Le président de la République, Jovenel Moïse, qui refuse de croire que les gens qui ont incendié, sur leur passage, des chars et des stands prédisposés aux activités carnavalesques étaient des policiers, en a fait l’annonce ce jeudi 20 février.

La formation de la cellule de crise interne de la PNH a été instituée pour poser les revendications des agents de la PNH. Le garant de la bonne marche des institutions recommande aux responsables de cette institution de prendre en compte les griefs des policiers protestataires, disant constater un déficit de communication au sein de l’institution policière.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« C’est une exigence pour qu’on s’écoute mutuellement », a-t-il souligné lançant un ultimatum de 24 heures à cette cellule de crise pour lui faire parvenir son rapport.

Le locataire du palais a fait savoir que l’ONA est train de travailler pour mettre sur pied « ONA Polisye », un programme de prêt qui sera dédié uniquement aux agents de la PNH.

Jovenel Moïse en a profité pour annoncer qu’une rencontre est programmée ce samedi avec les responsables de la cellule de crise, des cadres de la PNH et le directeur général de l’EPPLS autour de la création des 600 maisons destinées aux policiers.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *