Restitution exigée biens et matériels au Sénat: Wilot Joseph révolté

Restitution exigée biens et matériels au Sénat: Wilot Joseph révolté

Le sénateur Wilot Joseph est très remonté contre le secrétaire général du Sénat, Rony Gilot, qui dans une note publiée en date du 20 janvier, a demandé aux détenteurs des matériels(véhicule et autre) à les retourner au bureau du Grand corps dans un délai de trois jours francs.

Les sénateurs en fin de mandat, les employés en rupture de contrat de services sont invités à remettre les matériels de l’État qui ont été mis à leur disposition.

Combien de sénateurs doivent remettre ces matériels? s’est questionné Wilot Joseph qui a souligné, dans un message circulant sur les réseaux sociaux, que son mandat arrivera à terme en janvier 2022.

La fin du mandat des parlementaires continue d’alimenter le débat après que le président de la république a posté un message sur son compte Twitter le 13 janvier dernier disant constaté la caducité du Parlement.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En sens, le sénateur Wilot Joseph veut que le SG du Sénat soit clair lorsqu’il réclame la restitution des biens et matériels de l’État.  » Il faut qu’il( Rony Gilot) rectifie le tir « , conseille-t-il.

“Dans le souci de dresser un inventaire exhaustif et précis du patrimoine de l’institution à l’intention et sur requête de l’inspection général des finances (IGF), le bureau du Sénat invite instamment les détenteurs (sénateurs en fin de mandat, employés en rupture de contrat ou de services) de matériel quelconque du sénat (véhicule ou autres), mis temporairement à leur disposition de bien vouloir les acheminer immédiatement au secrétariat du sénat”, lit-on dans une note de presse portant la signature du secrétaire général du sénat, Rony Gilot.

Un délai de trois jours francs est accordé aux concernés pour restituer, au Sénat de la république, les matériels en leur possession, informe le secrétaire général du Sénat, Rony Gilot joint au téléphone par un rédacteur de Haïti 24 ajoutant que passé ce délai, la police sera instruite d’arrêter quiconque en possession d’un matériel de l’institution.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    22 janvier 2020, 01:47

    C’EST DOMMAGE, à tous les Niveaux, MARTELLY/JOVENEL ont reproduit LAVALAS des frères siamois Aristide/Préval. MAUVAISE GOUVERNANCE et CHAOS. Incroyable, mais vrai !!!
    Une certaine presse (patizan peyi lok) trouve de quoi mettre sous les dents.

    REPLY