Revendication policière: le BINUH condamne l’utilisation de la violence

Revendication policière: le BINUH condamne l’utilisation de la violence

Le Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) s’est prononcé sur les incidents graves enregistrés dimanche, au cours du mouvement de protestation des policiers.

L’institution onusienne se montre vivement préoccupée face à la violence qui caractérisait les protestations des agents de l’ordre et qui a coûté la vie à au moins deux personnes. Le BINUH a souligné que ces incidents ont également fait une dizaine de blessés, des pertes matérielles et entrainé le retrait du carnaval national dans la capitale et au Cap-Haïtien.

«Les Nations Unies appellent tous les secteurs de la vie nationale, en particulier les éléments de la police nationale revendiquant de meilleures conditions de travail, à éviter toute situation pouvant provoquer l’escalade des tensions et porter atteinte à la sécurité de la population», peut-on lire dans une note publiée sur le compte Twitter du BINUH.

La mission onusienne a lancé un appel aux forces de sécurité en vue d’intervenir selon les normes internationales. «Le BINUH réaffirme son engagement à suivre de près cette situation dans le cadre de l’exécution de son mandat et encourage toutes les parties à rechercher des solutions par des moyens pacifiques dans le cadre du fonctionnement des institutions démocratiques et des paramètres établis par la Constitution de la République», a conclu le tweet.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *