Rap créole en Haïti, G-Shytt une nouvelle tendance musicale qui fait sa route

Rap créole en Haïti, G-Shytt une nouvelle tendance musicale qui fait sa route
Rrap créole en Haïti, G-Shytt une nouvelle tendance musicale qui fait sa route

Le « Rap créole » une nouvelle tendance musicale qui fait bouger la jeunesse haïtienne.

Steve J Bryan est l’un des initiateurs de ce mouvement. Mais, le nom de G-Shyt de « BPC » résonne ces derniers temps quand on mentionne  » rap Créole ».

G-shytt un groupe de 3 jeunes trapeurs qui crée le débat dans le milieu musical tant avec un style vestimentaire qui étonne que par leur coupes de cheveux , ainsi que par leur chansons.

 

Ces trapeurs ont obtenu la grâce de plusieurs rappeurs : J Bleek, Izolan, sans oublier les Disc Jokers de bas peu de choses pour faire la route.

La population ne cache pas son admiration, ne ménage pas les critiques envers G » Shytt.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Toutefois, le groupe musical fait danser toute une jeunesse.

BPC (bas-peu-de chose) est connu comme le berceau du Hip Hop kreyòl. 1990 Majik Click a vu le jour, la première génération de Rap de BPC a débuté avec des rappeurs comme Fner, Doc Filah Me-Stair qui étaient des proches de ORS grand rival de King Posse. 12 ans après s’est émergé « Barikad crew » le groupe qui a révolutionné ce mouvement avec l’album « Goumen Pou Saw Kwe » qui vient de fêter en novembre dernier ses 10 ans.

Environ 7 ans après BPC vient de donner naissance à un nouveau groupe « G-shytt ».

L’autre génération Hip-hop. Certains parlent déjà du phénomène G-shytt qui a révolutionné le Rap en haïti, une tendance banalisée autre fois.

En peu de temps les trappeurs ont conquis le territoire national et commencent à séduire l’international avec  » balèn bouji  » un titre qui porte la signature de ASAP Fresh. Qui est en quelques sortes une version créole de la chanson des Migos « bad and boujee ».

 

Considérons le nombre de performances qu’ils ont livrés pendant les festivités de fin d’année et du nouvel an, on peut dire qu’ils s’imposent dans le milieu musical haïtien.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Mardy schneida
    24 mai 2018, 12:18

    Commentaire *

    REPLY