« Toto » Constant serait-il sur le point d’être libéré

« Toto » Constant serait-il  sur le point d’être libéré

La justice haïtienne ne s’est pas encore prononcé officiellement sur le dossier de  » Toto Contant ». Le chef de l’escadron de la mort qui a été emprisonné aux États-Unis puis expulsé en Haïti il y a environ 3 semaines serait-il en passe de retrouver sa liberté?


Le commissaire du gouvernement des Gonaïves,Serard Gasius, a avoué au journal  » Miami Hérald » qu’il n’avait aucune information sur les crimes présumés de Constant ou sa condamnation pour meurtre en 2000 par contumace pour le massacre de 1994 dans le bidonville balnéaire de Raboteau.

Le parquet ne dispose pas du dossier de Emmanuel Toto Constant a dit Sérard Gasius qui fait savoir qu’il est addressé au ministre de la justice a cette époque ( Lucmane Delile) pour lui demander de produire une requête auprès de la cour de Cassation pour que le dossier lui soit rendu car, il avait eu un recours en cassation dans le cadre de ce dossier.

« S’il n’y a pas de dossiers ou quoi que ce soit, je ne pense pas qu’on puisse le garder en prison. Il a des droits » a t-il dit

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Pour l’instant, Emmanuel Toto Constant se trouve dans une cellule de prison de la ville de Saint-Marc, non loin des Gonaïves.

Constant est le fondateur du Front pour l’avancement et le progrès d’Haïti, ou FRAPH. Sous sa direction au début des années 90, elle était considérée comme une force paramilitaire brutale, accusée d’avoir commis des exécutions extrajudiciaires d’environ 3000 à 4000 Haïtiens au lendemain du coup d’État militaire de 1991 qui a renversé le président Jean-Bertrand Aristide.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *