Trois Webinaires réussis, La Fondation Dr. Louis G. Lamothe remercie ses supporteurs

Trois Webinaires réussis, La Fondation Dr. Louis G. Lamothe remercie ses supporteurs

Dans le cadre des Webinaires organisés par la Fondation Dr. Louis G. Lamothe d’Haïti et l’Institut Amadeus du Maroc, une interview nous a été accordée par Madame Fabienne Goutier, la nouvelle Directrice Exécutive de la Fondation. À l’occasion, elle a remercié les panélistes, les médias, les partenaires et tous les supporteurs qui ont fait de l’initiative une réussite totale.

Haiti24 : Madame Goutier, l’équipe de Haïti 24 a le plaisir de vous interviewer aujourd’hui. En partant, qui est Fabienne Goutier ?

Fabienne Goutier : Je suis très heureuse de cette courtoisie. Au fait, je suis Fabienne Goutier, infirmière et homéopathe. J’ai plus de 15 ans d’expériences dans le domaine de la santé et c’est une activité que je mène avec amour et passion. J’aime être en contact avec les gens qui sont vraiment dans le besoin.

 

H24 : Parlez-nous brièvement de la Fondation Dr. Louis G. Lamothe?

FG : La Fondation Dr. Louis G. Lamothe a pris naissance en Haïti depuis tantôt 5 ans et c’est une institution qui émane de la vision du feu Docteur en littérature espagnole Louis G. Lamothe, fondateur de l’Institut Lope de Vega à Port-au-Prince et ancien Professeur expérimenté de langues vivantes à l’Institut National d’Administration, de Gestion et des Hautes Études Internationales (INAGHEI). En hommage aux sacrifices qu’il a consentis durant toute sa vie pour voir émerger une jeunesse haïtienne émancipée, ces fils Ruben Lamothe et Laurent Salvador Lamothe ont fondé, avec d’autres amis de la famille, cette Fondation afin de poursuivre la vision du Dr. Lamothe.

 

H24 : Quelles sont les principales réalisations de la FLGL ?

FG : Nous avons des opérations principalement à Panyol dans la Commune de Kenscoff et à Anse-du-Clair dans le Département de la Grand’Anse. Depuis 4 ans, la Fondation apporte son soutien dans les domaines de l’éducation, de la santé, des infrastructures et de l’agriculture dans ses zones cibles. Nous avons construit des écoles, nous effectuons chaque année des distributions de matériels scolaires, nous effectuons régulièrement des cliniques mobiles, nous avons déjà distribué plusieurs centaines de tonnes de semences et d’engrais aux agriculteurs. Entre autres, nous travaillons aussi dans la sensibilisation de ces communautés sur l’importance de l’environnement et très bientôt, nous allons nous orienter vers le domaine du sport, car cela faisait aussi partie des velléités du Dr. Louis G. Lamothe.

 

H24 : Quelle est la stratégie de la FLGL face à la COVID-19 ?

FG : Au sein de la Fondation, nous avons constaté un grave déficit de communication entre les autorités et la population. Comme il relève de notre mission en tant qu’organisme humanitaire d’apporter notre soutien surtout là où l’État ne parvient pas et que la menace de la COVID-19 est l’affaire de tout le monde,. En ce sens, nous participons activement dans la campagne de sensibilisation contre la COVID-19 et dans la distribution de quits d’hygiène auprès des plus vulnérables.

Entre temps, nous avons aussi constaté que d’autres pays du Sud comme nous en Haïti présentent déjà des solutions qui pourraient nous être bénéfiques. C’est pourquoi nous estimons que nous mettre ensemble pour nous entraider est sans aucun doute une alternative rationnelle. Ainsi, nous sommes sur le point de développer des partenariats avec d’autres organismes étatiques et non-gouvernementaux en Haïti et dans d’autres pays du Sud afin de nous orienter vers une sortie de crise concertée. C’est dans cette perspective que nous avons initié de concert avec l’Institut Amadeus du Maroc un ensemble de Webinaires autour du thème central : « Les Suds face au COVID-19 : De la gestion de crise à l’indispensable disruption »

 

H24 : Quel est l’objectif fondamental de ces Webinaires que vous avez lancés de concert avec l’Institut Amadeus du Maroc ?

FG : 3 webinaires sont réalisés. Le 1er Webinaire tenu le 30 avril a eu pour thème :”Crise sanitaire, quel l’ordre dans le chaos ?”. Le 2ème a été réalisé le 5 mai dont le thème fut : “Contours d’une réponse unifiée des pays du Sud”, et le 3ème, ce 12 mai avec pour thème : “Innovation pour une relance économique rapide et durable”.

Cette initiative a été lancée pour sensibiliser des acteurs provenant de pays du Sud à se rapprocher et à réfléchir ensemble sur des alternatives pour, non seulement contrecarrer la crise sanitaire de la COVID-19, mais aussi pour anticiper sur les conséquences économiques découlant de la pandémie et effectuer des projections sur la période post-COVID-19. Tel est donc le but de cette collaboration que nous sommes en train d’entretenir entre Haïti et le Maroc à travers la Fondation Dr. Louis G. Lamothe et l’Institut Amadeus.

 

H24 : Quelles sont vos impressions sur la réussite et l’avenir de cette initiative ?

FG : Avant tout, je profite de cette occasion pour remercier toutes les contributions que nous avons reçues de la part des panélistes et de nos partenaires. Nous remercions tous les supporteurs qui ont fait de cette initiative une réussite totale. Des remerciements spéciaux aux médias qui nous ont soutenus (Télé Ginen, Tripotay Lakay, Vant Bèf Info), plus particulièrement Haïti 24. Un grand merci à tous pour toute l’énergie que vous avez apportée à ces discussions et pour tout le travail que vous continuerez à faire avec nous pour contrecarrer cette crise profonde dans laquelle se plonge l’humanité.

Au sein de la Fondation Dr. Louis G. Lamothe et de l’Institut Amadeus du Maroc, nous sommes entièrement satisfaits du déroulement des 3 Webinaires et je pense que le meilleur est à venir. Des dirigeants, anciens dirigeants, leaders et entrepreneurs de près de 12 pays y ont participé; plus de 50 mille personnes ont été touchées à travers les réseaux sociaux. Des idées claires et nettes ont été dégagées et certaines des propositions étalées sont déjà en discussion afin d’évaluer les possibilités de mise en œuvre. Au fait, cette initiative est une étape dans un très long processus, mais globalement nous sommes très satisfaits.

 

H24 : Vu le désespoir et la confusion qui règnent au milieu du peuple haïtien, quel serait le message de la FLGL en l’occasion ?

FG : Je sais que chacun peut s’inquiéter pour un être cher ou des amis qui sont touchés ou qui sont susceptibles d’être touchés par la COVID-19 ; je sais aussi que vous êtes inquiets de ce que sera l’avenir ; d’ailleurs nous sommes tous inquiets ! C’est une pensée effrayante certes, mais planifier et affronter des crises, c’est l’une des raisons d’être de cette Fondation. Chacun de vous est une force et travailler ensemble est le seul moyen de sortir de cette situation chaotique dans laquelle veut nous plonger la COVID-19. Face aux mauvais présages qui planent sur notre pays, nous avons beaucoup de travaux à effectuer et la collaboration de tous est vitale pour notre Haïti. Nous sommes ouverts à toutes suggestions et propositions.

Entre autres, nous encourageons la population à continuer de respecter les mesures de précaution et de protection afin de ralentir la propagation de cette pandémie.

H24 : Merci Madame Goutier. L’équipe de Haïti 24 était enthousiasmé de vous avoir entendue.

FG : Merci à l’équipe de Haïti 24. Le plaisir est partagé d’avoir eu cet échange avec vous. À bientôt !

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Rose Fabienne Dorléan Mésilas
    15 mai 2020, 07:08

    Bonjour en guise de commentaire, j’aimerais vous remercier pour votre contribution si nécessaire pour informer le peuple haïtien, du même coup solliciter votre aide pour pouvoir rencontrer les responsables de la FLGL pour un programme de santé à gressier , dans le département de l’ouest..

    Rose Fabienne Dorléan Mésilas ,
    Biologiste Médical / Microbiologiste , Cadre supérieure des Centres Gheskyo depuis 11 ans.

    REPLY