X

X


Un ancien ministre du Gouvernement Jeunesse d’Haïti abattu de plusieurs balles

Un ancien ministre du Gouvernement Jeunesse d’Haïti abattu de plusieurs balles

L'Ancien Jeune Président de la République du Gouvernement Jeunesse d’Haïti (2015-2017), Amos CINCIR, dit condamner avec fermeté l’assassinat de son ancien collègue Andrice CHERIZA, ex-jeune ministre chargé des relations avec le Parlement, des associations de jeunes et de la société civile à la troisième édition du Gouvernement Jeunesse d’Haïti (2015-2017).

Selon Amos CINCIR, il a été tué de plusieurs balles dans l’après-midi du vendredi 14 décembre 2018, près du marché «Guérite» au centre-ville de Port-au-Prince, tout près du port par des individus non identifiés. Père d’un bébé de moins de 20 jours, Andrice CHERIZA est le président de la fondation qui porte son nom dont les axes d’intervention sont l’éducation et le social.

Agé de 30 ans, Andrice CHERIZA est né à Delmas le 13 mai 1988 d’une famille modeste. Il a fait ses études primaires au collège adventiste Marie-Jeanne de Bethel, et poursuivit ses études secondaires au lycée Alexandre Pétion. Après avoir fréquenté l’Institut supérieur des Sciences économiques, politiques et juridiques (ISSPEJ), il a fait des études en sciences comptables à l’Université internationale d’Haïti.

Humaniste, il est un jeune dynamique, engagée, qui fait toujours preuve de responsabilité et de leadership tout en essayant de relever les défis auxquels il fait face, ceci dans l’objectif d’influencer les autres positivement. Pour lui, à cœur vaillant rien n’est impossible.

Durant son passage au Gouvernement Jeunesse d’Haïti, Andrice CHERIZA avait mobilisé son dynamisme pour harmoniser les relations entre le Gouvernement Jeunesse et les Jeunes parlementaires au sein du Parlement Jeunesse d’Haïti a souligné Amos CINCIR sur compte personnel Facebook.

Andrice CHERIZA avait pour ambition de participer aux prochaines élections législatives pour la circonscription de Milot (département du Nord) regrette-t-il.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

2 Comments

  • Sansouci jean Verel
    15 décembre 2018, 15:05

    Ce pays où va ce pays ces crimes odieux sont de trop

    REPLY
  • Claude Loc
    16 décembre 2018, 05:01

    Que son âme repose en paix !!!
    Tant et aussi longtemps, on promulgue pas une loi pour insérer la PEINE DE MORT PAR PENDAISON, les criminels notoires continuent à semer la terreur

    REPLY