Accord Montana : Fritz Jean entend poursuivre le dialogue pour un consensus national

Accord Montana : Fritz Jean entend poursuivre le dialogue pour un consensus national

Dans son premier discours prononcé peu après la tenue du scrutin, le président élu Fritz Alphonse Jean a promis de rencontrer d’autres acteurs de la société en vue de dégager un consensus national visant à résoudre la crise actuelle.

L’économiste en a profité pour remercier tous les acteurs et groupements politiques et ceux de la société civile qui se sont donnés à fond dans ce processus visant à instaurer « la transition de rupture ».

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Je veux dire à Edgard Leblanc qu’il n’y a ni perdant ni gagnant. Nous gagnerons lorsque nous aurons trouvé le chemin du consensus national », a déclaré l’ancien gouverneur de la BRH, qui s’est engagé à poursuivre le dialogue avec les acteurs concernés par la crise.

« Unissons-nous, unissons-nous, unissons-nous », a conclu Fritz Alphonse Jean dans sa prise de parole. Il a informé avoir déjà fait appel à son adversaire afin de discuter de la possibilité d’une collaboration dans l’intérêt du pays.

Rappelons que l’ancien gouverneur a remporté les élections avec 25 voix contre 15 pour son adversaire Edgard Leblanc Fils. L’ancien sénateur Steven Irvenson Benoit a été élu Premier ministre au second tour.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • fritzberg daléus
    31 janvier 2022, 16:26

    Une primeur dans notre Histoire, suite au tout début de notre déchainante Révolution contre l’esclavage de nos Aieux, et ce, jusqu’à notre Indépendance de (1804) par un Tête-ensemble, en écrasant la plus grande Puissance coloniale et impérialiste du début du 19é. siècle. Toute une Épopée!

    Notre Histoire ne fait que récommencée avec cette primeur géopolitique et démocratique à la manière de chez-nous… À ne pas lâcher-prise, tout en scandant:Abas, les Conzé! Abas, les appatrides à tout bout de champ/chant, pour enfin les juger de leurs crimes contre la Nation et de haute-trahison!

    Toujours être veillatif et surveiller aux grains, n’est pont une question de susceptibilité, mais de préférence une quête et/ou une question d’expérience et de garde-fou, et une croisade contre les appatride serait salutaire et nécessauire pour en finir avec ces Jean-Baptiste Consé, une fois pour toutes. Amen!

    Messieurs: le Président et le PM… Bravo et je suis fier de vous… Bonne continuation et succès plus foule dans cette nouvelle entreprise qui est nôtre qu’en Haiti et dans toute la diaspora!!!

    REPLY