Affaire Jovenel Moïse: Ariel Henry n’écarte pas la possibilité de transférer les suspects aux USA

Affaire Jovenel Moïse: Ariel Henry n’écarte pas la possibilité de transférer les suspects aux USA

Si la justice américaine produit une demande auprès de l’État Haïtien, le chef du gouvernement Ariel Henry n’exclut pas l’idée de transférer aux Etats-Unis, les suspects incarcérés en Haiti, dans le cadre de l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse.

Le chef du gouvernement a tenu ces propos au cours d’une interview accordée au journal Miami Herald. Une déclaration perçue par plus d’un comme un aveu que la justice haïtienne est incapable de mener à bien cette affaire.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

À noter que les médias américains comme CNN et le New-York Times ont publié des informations qui laissent prétendre qu’il y aurait un lien étroit entre le neurochirurgien et le principal suspect Joseph Félix Badio.

Au cours de cette même interview le premier ministre a demandé à ce dernier, recherché par la police nationale d’Haïti depuis quelques mois, de se rendre. Seul moyen, selon lui, de faire éclater la vérité et enlever les soupçons qui pèsent sur son dos.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *