Affaire Jovenel Moïse : des greffiers menacés de mort, l’ANAGH alerte les autorités

Affaire Jovenel Moïse : des greffiers menacés de mort, l’ANAGH alerte les autorités

Dans une note de presse publiée en début de semaine, l’association nationale des greffiers haïtiens (ANAGH) dénonce des menaces de morts dont subissent Me Marcelin VALENTIN et Me Waky PHILOSTENE, deux greffiers qui ont assisté le juge de paix suppléant du tribunal de Pétion-Ville, Carl Henry Destin, pour le constat légal du cadavre du président Jovenel Moïse.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« L’Association Nationale des Greffiers Haïtiens (ANAGH) tient à attirer l’attention de l’opinion publique nationale et internationale sur le fait que les Greffiers Marcelin VALENTIN et Waky PHILOSTENE du Tribunal de Paix de Pétion-ville qui avaient assisté les Juges au constat matériel des faits, aux différentes perquisitions et à l’audition des présumés assassins dans le cadre de l’assassinat du Président de la République, S.E.M Jovenel MOÏSE, sont l’objet de graves menaces de mort dans l’exercice de leur fonction», lit-on dans cette note paraphée par le président de l’ANAGH, Me Martin Ainé.

L’association appelle les autorités judiciaires et policières à adopter toutes les mesures nécessaires afin de garantir la sécurité de ces greffiers.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *