Affaire Jovenel Moïse : L’OPC demande une enquête internationale au Haut Commissariat des Nations Unies des Droits de l’homme

Affaire Jovenel Moïse : L’OPC demande une enquête internationale au Haut Commissariat des Nations Unies des Droits de l’homme

L’Office de la Protection du Citoyen (OPC) a réitéré sa demande auprès des Nations unies pour l’ouverture d’une enquête internationale sur l’assassinat de l’ancien président, Jovenel Moïse.

Dans une correspondance, adressée à Michelle Bachelet, Haute commissaire des Nations unies pour les Droits de l’homme, l’OPC se dit indigné que le Chef du gouvernement Ariel Henry soit impliqué avec l’un des suspects, Joseph Felix Badio, activement recherché par la police haïtienne concernant le dossier sur l’assassinat de l’ex-président du pays, Jovenel Moïse.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Via cette lettre, le Protecteur du citoyen, Renan Hedouville, a fait part de ses inquiétudes quant à l’avancement de l’enquête. “De telles révélations ne font que renforcer les inquiétudes exprimées par l’OPC quant à la capacité et la volonté des autorités nationales du pouvoir à faciliter l’aboutissement de l’enquête judiciaire ouverte […]”, a écrit l’OPC qui rappelle que l’enquête fait face à des blocages.

Afin de faire la lumière sur ce dossier, l’OPC fait appel aux valeurs prônées par l’Organisation des Nations unies, d’où sa demande à Michelle Bachelet pour la mise en place d’une Commssion d’enquête internationale. Renan Hedouville espère que cela pourra aider le juge instructeur Gary Orelien qui est chargé de l’affaire.

Laika Mezil

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *