Affrontements armés à Martissant : un professeur tué dans un bus

Affrontements armés à Martissant : un professeur tué dans un bus

Les affrontements armés qui dominent la 3e circonscription de Port-au-Prince depuis plusieurs jours font des victimes. Un enseignant a été tué, jeudi, au moment où il s’apprêtait à regagner sa maison.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Il y a au moins trois jours, des hommes armés de Grand Ravine, soutenus par leurs alliés de Village de Dieu, et ceux de «Ti Bois», s’affrontent. Des tirs d’armes automatiques riment le quotidien des riverains de la zone. Jeudi, ce sont des passagers d’un bus qui ont fait les frais.

Le professeur Roosevelt Petit-Fa, enseignant à l’école nationale République du Brésil, a été atteint d’une balle à la tête, à l’intérieur même de l’autobus qui le transportait à Carrefour. Il est mort sur-le-champ. Selon ses proches, le corps sans vie de la victime, gisant encore dans son sang dans l’autobus, n’a pas pu être récupéré, jusqu’à vendredi matin.

Depuis quelques temps, les hommes armés imposent leur loi dans plusieurs quartiers de la capitale. Les autorités, impuissantes, livrent la population à elle-même. Et ce sont les citoyens qui tentent, parfois sans succès, de trouver leurs propres stratégies de sécurité.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Kenel
    4 juin 2021, 08:02

    Si chef lapolis la paka mete lod nan sa pouki li pa tou demisyonen kite yon lot moun fe sa … Abolotcho nou pa wont pou nou touche san nou pa fè anyen???

    REPLY