Agression contre le journaliste Georges Emmanuel Allen : l’OPC s’indigne

Agression contre le journaliste Georges Emmanuel Allen : l’OPC s’indigne

L’Office de la Protection du Citoyen (OPC) dit condamner avec la plus grande rigueur l’agression physique dont a été victime le journaliste Georges Emmanuel Allen de la part des policiers.

Dans une note de presse publiée au cours de la journée du mercredi 29 avril 2020, l’OPC dit apprendre avec stupéfaction et indignation les actes de brutalités policières perpétrés sur la personne de Georges Emmanuel Allen, dans la nuit du mardi 28 avril 2020.

L’OPC qualifie cet acte de nuisance à la liberté de la presse et aux droits de la personne humaine. Il en a profité pour rappeler qu’avant ce 28 avril, beaucoup de personnes de différentes catégories profesionnelles ont été victimes de brutalités policières et d’agressions verbales de la part des agents de la PNH.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Devant la montée de ces actes et le silence jugé complice de l’Inspection Générale de la PNH, (IGPNH) l’OPC exprime ses préoccupations. En effet, il dit regretter qu’aucune enquête n’ait été diligentée par cette structure de la PNH en vue de faire la lumière autour de ces différents cas.

Pour finir, l’OPC recommande aux autorités de respecter strictement le droit de la personne humaine y compris ceux des travailleurs de la presse.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *