Assassinat de Jovenel Moïse : la CARICOM attend les résultats de l’enquête

Assassinat de Jovenel Moïse : la CARICOM attend les résultats de l’enquête

L’assassinat de Jovenel Moïse n’a pas laissé la région caribéenne dans l’indifférence. La CARICOM, choquée par cet acte de grande criminalité, souhaite qu’il ne se reproduise plus dans la région.

« Nous allons discuter sur la question afin qu’on puisse voir comment travailler pour éviter queces genres d’action ne se reproduisent dans la région », a informé le ministre des Affaires étrangères du Suriname Albert Ramdin, de passage à l’Ambassade d’Haïti a Washington pour la signature du Registre de condoléances.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Interrogé sur un éventuel support à Haïti dans ce dossier impliquant plusieurs pays, M. Ramdin dit attendre les résultats de l’enquête en cours afin de savoir dans quel sens il faut agir.

Par ailleurs, le Chancelier s’est positionné en faveur du rétablissement de l’ordre démocratique, en encourageant l’organisation des élections le plus tôt que possible. « C’est aux Haïtiens d’abord de décider pour leur pays. Nous pourrons toutefois apporter notre support », a-t-il avancé.

Rappelons que l’ex-président Jovenel Moïse, comme son prédecesseur Michel Martelly, avait accédé à la présidence de la CARICOM en février 2018.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *