Assassinat de Jovenel Moïse: Les États-Unis sont à la fois juge et partie

Assassinat de Jovenel Moïse: Les États-Unis sont à la fois juge et partie

Des personnes ayant travaillé pour des services de renseignement du gouvernement américain seraient impliquées jusqu’au cou dans l’assassinat de Jovenel Moïse.

Selon Miami Herald, des procureurs fédéraux ont ordonné de protéger les documents contenant des preuves sur l’implication présumée des agents des services secrets américains dans l’assassinat de Jovenel Moïse.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Cette décision du gouvernement américain a alimenté le doute sur l’implication des services de renseignement américain et a en outre suscité toute sorte de commentaires. En effet, selon certains observateurs, les États-Unis était au courant du plan visant à assassiner le président haïtien.

Face à la montée des doutes, des gens avisés ont laissé entendre que seul un tribunal spécial pourrait faire jaillir au grand jour la lumière sur cette affaire ayant un aspect transnational.

Les États-Unis ne peuvent pas être à la fois juge et partie, a commenté un internaute, ajoutant qu’il faudrait qu’on détermine le degré d’implication des services de renseignement américain dans cette affaire.

Entre-temps, le dossier piétine en Haïti. Le mandat de la quatrième juge d’instruction ayant été désigné pour mener l’affaire est arrivé à expiration. Il faut noter qu’il n’a même pas interrogé une seule personne dans le cadre de cette affaire.

Par ailleurs, de nombreuses personnes qui sont de potentiels suspects dans l’assassinat de Jovenel Moïse ont été transférées aux États-Unis. À l’instar de Mario Antonio Palacios et de Rodolph Jaar, l’ancien sénateur John Joël Joseph sera extradé aux États-Unis.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

2 Commentaires

  • Antoine Langomier
    29 avril 2022, 02:15

    Mwen di n sa deja, meme un tribunal special ne sera pas la solution. La vraie verite’ ne sortira pas du puits. Le monde pue. A cote’ de la corruption qui penetre dans toutes les instances, il y a un probleme d’Ethique. Et ce n’est pas un Ricardo Seitenfus qui dira le contraire, "Les Nations et le cholera en Haiti: Coupables mais non responsables." Jovenel Moise mouri andetay…

    OQHI

    REPLY
    • Antoine Langomier@Antoine Langomier
      29 avril 2022, 12:15

      Lisez: Les Nations Unies et le cholera en Haiti: Coupables mais non responsables.

      REPLY