Assassinat de Jovenel Moïse : un mois après, Cap-Haïtien continue de réclamer justice

Assassinat de Jovenel Moïse : un mois après, Cap-Haïtien continue de réclamer justice

Samedi 7 août 2021, un mois depuis qu’un commando a assassiné le président Jovenel Moïse en sa résidence privée.

En cette occasion, des centaines de personnes ont manifesté fans la deuxième ville du pays à l’initiative du Collectif des organisations proches du pouvoir pour continuer d’exiger justice en faveur de l’ancien chef d’Etat.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Plusieurs leaders, hommes et femmes politiques, dontJean Charles Moïse, ont pris part à cette manifestation.

Le dirigeant de Pitit Dessalines qui réclame justice en faveur du président défunt, qualifie d’inacceptable, son assassinat.

« Nous ne pouvons accepter un tel crime dans le pays », a déclaré le leader de la plateforme Pitit Dessalines.

« Je souhaite que le pays se soulève pour exiger que justice soit rendue à la famille Moïse. Personne ne doit être assassinée à cause de son opinion politique », a renchéri Jean-Charles Moïse, arguant que nous ne somme plus à l’ère de la pensée unique.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *