Cité Soleil : L’Archevêque de Port-au-Prince demande au gouvernement d’agir pour freiner la violence

Cité Soleil : L’Archevêque de Port-au-Prince demande au gouvernement d’agir pour freiner la violence

Dans une note publiée ce mardi 12 juillet 2022, l’archidiocèse de Port-au-Prince se dit consterné par rapport à la violence exercée par les bandits armés sur la population, notamment dans la commune de Cité Soleil. Il appelle les responsables à assumer leurs responsabilités.

En effet, depuis le 8 juillet écoulé des groupes armés opérant dans le plus grand bidonville de la région métropolitaine ont repris du service. Le nouveau bilan fait état de 52 morts et 112 blessés. Et il est loin d’être exhaustif, selon les autorités locales, en raison du fonctionnement des gangs armés qui généralement brûlent les victimes.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans cette note qui porte la signature de Max Leroy MESIDOR, Archevêque Métropolitain de Port-au-Prince, cette structure interpelle les responsables à assumer leurs responsables. « Une fois de plus, nous nous sentons interpellés et nous sommes inquiets quant à l’avenir du pays. Nous en appelons à la conscience humaine, chrétienne et patriotique des uns et des autres, en particulier à la responsabilité des autorités de l’État pour qu’elles s’élèvent à la hauteur de leur tâche », lit-on dans cette note.

« Le peuple est en droit d’attendre une action immédiate de la part des Forces de l’ordre pour le désarmement des bandes illégales, peu importe leur appui politique ou économique », rappelle cette juridiction ecclésiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *