Claude Joseph appelle à un éveil citoyen pour le changement

Claude Joseph appelle à un éveil citoyen pour le changement

Pour la deuxième fois, l’ancien premier ministre par intérim, Claude Joseph, a réuni des milliers de personnes sur la nécessité d’un éveil citoyen pour le changement et le développement du pays. Cette fois, c’est l’hôtel Karibe Convention Center qui a eu l’opportunité d’accueillir, ce samedi 3 septembre, ce rassemblement autour du thème: « Sitwayen Reveye w : Ann pale pou Chanjman ! »

La jeunesse considérée comme porte-étendard du vecteur de ce changement et de ce renouveau a répondu présente à l’événement ainsi que des sympathisants de la structure, Engagés pour le Développement (EDE), menée par l’ex-chancelier, Claude Joseph.

Malgré la portée socio-politique de l’événement, une touche culturelle a été aussi apportée à l’activité. Des chansons patriotiques étaient de la partie pour motiver les gens. Une pléiade d’artistes engagés étaient dans le menu. D’entrée de jeu, l’artiste Titi Congo a interprété une chanson de Manno Charlemagne « Laye ». L’hymne national, drapeau haïtien en main, chants patriotiques, des outils pour inciter les gens présents à se redéfinir comme peuple et jouer leur rôle dans le changement annoncé.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Au moins cinq personnes, dont des cadres de la structure « EDE » comme le Dr Claude Joseph sont intervenus. Sterline Civil, diplomate de carrière, lors de son intervention, a lancé un message fort aux jeunes en les considérant comme l’élément résistant capable de tenir face aux obstacles.

Dans son discours, Claude Joseph s’est encore une fois attaqué aux personnes qu’il a qualifiées de gardiens et d’ingénieurs du système. « Se pa touye pou n touye yon prezidan lè n di nou sispran tou pizi pèp la, politisye ki di nou kapab lè Jovenel pa la, kounya nou nan pouvwa fè m wè nou kapab »

L’ancien premier ministre qui a fait de sa position contre le racisme dominicain envers les Haïtiens son cheval de bataille, a dénoncé le comportement raciste des ultra-nationalistes dominicains qui considèrent Haïti comme son arrière-cours. « Avec moi, ce ne sera plus possible », dit-il.

Dénonçant le racisme systémique des ultra-nationalistes dominicains, Dr Claude Joseph a indiqué n’avoir rien contre le peuple dominicain. Évoquant le ministre dominicain de l’économie, Pavel Isa, M. Joseph a fait savoir que ce n’est pas tous les Dominicains qui sont racistes, certains d’entre eux sont de bonne foi et veulent des relations basées sur le respect mutuel. Il a loué la position du ministre dominicain de l’économie Pavel Isa déclarant qu’il y a un racisme systémique anti-haïtien en République Dominicaine, pour lancer un message de paix et de respect pour les deux nations qui sont condamnées à se partager l’Île. « Le ministre Pavel Isa n’est pas un traite, il est du bon côté de l’histoire. Tout comme moi, en plus d’être haïtien, j’appartiens à la communauté humaine », a-t-il expliqué.

Il a également promis, à chaque fois qu’il a l’occasion, de défendre son pays contre le racisme et la pensée hégémonique des ultra-nationalistes dominicains qui considèrent Haïti comme leur arrière-cour.

Par ailleurs, l’ex chancelier qui s’est vanté et réjoui des milliers de participants à l’hôtel Karibe et d’une trentaine de milliers d’internautes qui suivaient en direct sur les plateformes en ligne, a confié que cet événement n’est pas le lancement officiel de la structure « EDE ». Le 17 octobre prochain est la date retenue pour le lancement qui aura lieu au stade Sylvio Cator.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *