Conversation téléphonique entre Ariel Henry et Joseph Félix Badio : le bureau du PM tente de clarifier

Conversation téléphonique entre Ariel Henry et Joseph Félix Badio : le bureau du PM tente de clarifier

Le bureau du Premier ministre Ariel Henry, a, pour une fois, tenté de clarifier la situation tendue qui se développe suite à la confirmation des appels passés entre Ariel Henry et Joseph Félix Badio, notamment le jour de l’assassinat de Jovenel Moïse.

Le Premier ministre a reçu beaucoup d’appels de gens qui craignaient pour sa sécurité après l’assassinat de Jovenel Moïse le 7 juillet dernier, a avancé la note. «Il est donc difficile, aujourd’hui, après tous les soubresauts qui s’en sont suivis, sans se référer aux relevés téléphoniques, de préciser les noms de tous ceux qui l’ont appelé, voire la nature de leur conversation», a justifié le bureau du Premier ministre dans une note parue ce jeudi 16 septembre 2021.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Des conversations avec des individus soupçonnés d’implication dans des actes répréhensibles ne peuvent servir à incriminer quiconque, a précisé le bureau du PM.

«Si quelqu’un dispose d’informations pertinentes et fiables, il est de son devoir de citoyen de les fournir au juge pour aider à la manifestation de la vérié», a dit la note.

Rappelons que le conflit ouvert entre le chef du gouvernement et son ministre de la Justice, Rockfeller Vincent, avait conduit à la révocation de ce dernier, remplacé provisoirement par le ministre de l’Intérieur, Liszt Quitel.

2 comments

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

2 Comments

  • Antoine langomier
    17 septembre 2021, 01:07

    Le bureau du PM defacto tente de clarifier les canards sauvages. Suivez mon regard. Toujours est-il dans un tweet, le carriériste Jean Junoir Joseph ( l ap fè kob depi sou Gerard Latortue) s’empressait de prendre la défense de son boss, en qualifiant de "Fake News" la conversation du présumé assassin Jean felix Badio avec le PM defacto. Sanble l te panse konpayi telefonn nan se pou papa l li ye.

    C’est à peine croyable, le présumé assassin Badio était en contact avec le PM defacto en deux occasions, à 4h03 AM et 4h20 AM. Depuis l’avènement de Lavalas au pouvoir c’est ainsi, un neurochirurgien a des amis truands.

    On se rappelle, dans le staff de la campagne électorale du candidat René Preval (2005), à coté des Don Kato…, Jacques Sauveur Jean, il y avait le chef de gang Amaral Duclona. Ce dernier était le présumé assassin de l’homme d’affaire Claude Bernard Lauture (6 janvier 2004). Le jour du vote, Duclona avait joué un role determinant, en poussant les "Analfabèt pa bèt" et les orphelins du messie Mort-né JB Aristide à voter le tipaskout René Preval, le candidat des oligarques.

    Pour échapper à la poursuite de la Minustah, bien souvent Duclona passait la nuit chez la soeur de Preval. Par la suite, sans aucun problème, Amaral Duclona pouvait quitter le pays pour se rendre en Republique Dominique, muni de son passport Berthone Jolicoeur. Leta Atèplat la pa komanse sou Jovenel Moise. Il voulait tout simplement continuer sur la meme lancée, bien sur, tout en apportant sa touche, mais pour son malheur.

    Dans le cadre d’un éventuel procès des assassins du président Jovenel Moise, le PM defacto aura à se présenter devant les juges. Il n’y a aucun doute, selon l’OPC. Envers et contre tous, le protecteur du citoyen reste attacher à son boss Jovenel Moise. C’est de bonne guerre!

    OQHI

    REPLY