Corruption : pour échapper aux questions des enquêteurs de l’ULCC, Réginald BOULOS saisit le cabinet d’instruction

Corruption : pour échapper aux questions des enquêteurs de l’ULCC, Réginald BOULOS saisit le cabinet d’instruction

Le Président Directeur Général de la Real Business Investment a évoqué plusieurs raisons pour ne pas répondre aux questions des enquêteurs de la commission dûment mandatée par le directeur général de l’Unité de Lutte Corruption autour du dossier relatif au partenariat entre la Real Business Investment et l’office National d’Assurance Vieillesse.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans une correspondance adressée au Directeur Général de l’institution, Hans Jacques Ludwig Joseph, l’homme d’affaires a mis en avant des raisons de sécurité, de confiance, de tardiveté, de dessaisissement de l’ULCC du dossier et de son droit constitutionnel au silence pour décliner cette invitation.

Les avocats du Président Directeur Général de la Real Business Investment ont préféré porter plainte au cabinet d’instruction contre l’ULCC pour violation de confidentialité ou secret d’une enquête conduite par l’Unité de Lutte contre la Corruption, conformément à l’article 18 du décret du 8 Septembre 2004, portant création de l’Institution.

Parallèlement, ils souhaitent que l’action publique soit mise en mouvement contre le Directeur Général de l’ULCC, Hans Jacques Ludwig Joseph.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *