Crise : Le parti politique “RASANBLE” souhaite un recours aux bons offices d’un médiateur local

Crise : Le parti politique “RASANBLE” souhaite un recours aux bons offices d’un médiateur local

Le parti RASANBLE dit observer que la situation se dégrade de manière continue. Les effets de la crise qui perdure depuis le mois de juillet 2018 vont affecter le pays dans toutes les sphères sociales, économiques et politiques dans les 10 prochaines années.

Le parti RASANBLE dit regretter qu’Haïti soit bloquée depuis trois ans. Le pays enregistre une croissance négative, les grands indicateurs macroéconomiques sont au rouge. La colère, la tension et la violence verbale augmentent. Les gens ont peur et de nombreuses personnes sont en en train d’être décapitalisée. « Nous sommes dans une voie d’autodestruction et il nous suffira peu de temps pour basculer dans une violence innommable », fait remarquer le parti RASANBLE.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Face à la situation actuelle qui ne peut plus durer, le parti RASANBLE propose comme solution de sortie de crise ” la mise en place d’un processus de médiation par un médiateur local. Le président du parti, Innocent Joseph, estime que la présence d’observateurs internationaux comme la CARICOM ou l’OIF permettra de renforcer le processus.

Il propose toutefois une médiation qui se fera sur plusieurs axes. D’abord, une cessation des hostilités de la part de tous les acteurs afin de faciliter le processus de dialogue et l’obtention d’un accord politique entre tous les fils et filles du pays. Ensuite, la conception et la négociation d’un processus de dialogue entre les acteurs en conflit. Cela inclut la durée du processus du dialogue, les conditionnalités du dialogue, les parties prenantes, les attentes de chaque partie, les résultats attendus ainsi que l’organisation de celui-ci.

Dans une perspective de prouver sa volonté de trouver une solution franche à la crise, le président du parti Innocent Joseph propose que le président Jovenel Moïse déclare publiquement sur la table des négociations tous les sujets qui pourraient faciliter les discussions avec les acteurs concernés.

En dernier lieu le parti RASANBLE préconise un consensus général sur la nécessité de doter le pays d’une nouvelle constitution. Nonobstant, celle-ci ne peut pas se réaliser avec la méthode actuelle à savoir un comité réduit de cinq personnes.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *