Crise : l’OPL invite les acteurs politiques à faire preuve de sens de responsabilité

Crise : l’OPL invite les acteurs politiques à faire preuve de sens de responsabilité

L’organisation du Peuple en Lutte se montre préoccupée par la situation de crise qui prévaut dans le pays et qui s’est aggravée avec les récents mouvements de protestation contre la hausse du prix du carburant.

Dans un communiqué de presse paru ce mardi, la structure politique dirigée par l’ancien sénateur Edgard Leblanc Fils dit noter que les autorités gouvernementales font la sourde oreille par rapport aux revendications populaires.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Non Dr. Henry! C’est tout le pays qui se soulève contre la mauvaise gouvernance et qui dit halte-là! Le pays risque de plonger dans un chaos total où tout le monde sera perdant », alerte l’ancien sénateur Leblanc.

« L’OPL croit que c’est le moment pour que les acteurs prouvent leur sens de responsabilité. Il est de leur devoir de trouver des solutions de sortie de crise quand la nécessité s’impose », pense la structure politique.

D’un autre côté, l’Organisation du Peuple en Lutte condamne les actes de violence et de pillage enregistrés lors des protestations mais dit appuyer les différentes manifestations populaires visant à forcer les autorités à entendre raison.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Ernst wilson
    20 septembre 2022, 12:51

    Quel serait un plan d’action approprié pour un grand rassemblement des acteurs politiques…il faut faire vite (et bien) puisque les brigades civiles armées de la troisième circonscription et d’autres à travers la zone métropolitaine et d’autres ères du pays s’approprient de jour en jour les territoires stratégiques…
    l’absence de savoir-faire et de vision commune est l’un des déterminants de l’ingérence arrogante, chronique d’autres acteurs exogènes dont la toxicité impacté négativement notre climat politique…
    VEYE YO ! CREONS UN PEUPLE SOUVERAIN…

    REPLY