Décès de Jacques Maurice Fortère dit «Wawa»

Décès de Jacques Maurice Fortère dit «Wawa»

Le vodou haïtien, considéré comme la matrice de la culture haïtienne pour ses cultes et ses rituels, pleure le départ d’une icône: Wawa, de «Rasin Kanga»

Wawa est décédé ce matin aux États-Unis d’Amérique, a confié une source digne de foi à un rédacteur de Haïti 24, requérant l’anonymat.

«Il souffrait d’une paralysie provoquée par un accident vasculaire cérébral (AVC)», selon cette même source qui citait un proche du défunt.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Wawa a fait ses premières armes dans la musique haïtienne, dans les années 50, auprès de plusieurs ténors du compas direct comme: Nemours Jean Baptiste, Webert Sicot, l’orchestre «la gaité», entre autres.

Mais son penchant pour le vodou le poussa à faire un détour vers la tendance racine. Il créa ainsi «Rasin Kanga de Wawa» en 1957.

Avec ce groupe racine, Wawa aura marqué son passage dans le vodou haïtien avec plusieurs morceaux à succès comme: 3 ti chen, Ti jean petro, sou lanmè etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *