Des anciens parlementaires confisquent des matériels du MTPTC, Rosemond Pradel dénonce et veut les récupérer

Des anciens parlementaires confisquent des matériels du MTPTC, Rosemond Pradel dénonce et veut les récupérer

Le ministre des Travaux publics, Transports et Communications (MTPTC), Rosemond Pradel, dénonce certains anciens élus qui se sont emparés de certains matériels appartenant à l’institution.

Le parc d’équipement du MTPTC est était au service de certains anciens élus qui ont volé des tracteurs, a révélé le représentant de la Fusion des Socio Démocrates au sein du gouvernement, rapporte le quotidien Le Nouvelliste, cette semaine.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Les directions départementales ont des équipements mais ils ont des ennemis, particulièrement d’anciens élus sénateurs, députés et même des maires- qui utilisent des équipements du ministère des Travaux publics pour effectuer des chantiers personnels. Il y en a qui se sont associés avec la population pour construire des routes sans aucune autorisation. Ils ont monté la population contre les TPTC, ce qui fait que l’institution a du mal à récupérer ces équipements », a expliqué l’ingénieur Pradel.

Au moins cinq tracteurs étaient confisqués à Belladère par des maires qui les utilisaient pour effectuer leur propre chantier, a fait savoir M. Pradel qui confirme que ces matériels ont été finalement récupérés. A Mirebalais, Cité Soleil et Martissant, on retrouve des matériels de l’institution, poursuit-il.

« Nous avons entamé une démarche légale et administrative. Nous avons commencé à identifier les détenteurs. Nous avons adressé des lettres aux autorités de tutelle des personnes concernées afin de rentrer ces équipements dans le parc du MTPTC », explique-t-il.

Dans les rues de Port-au-Prince, la présence constante des déchets et le mauvais état des routes expliquent à l’absence palpable du MTPTC. La capitale est méconnaissable, les autorités cherchent des explications.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *