Drame au Bel-Air : 13 morts, 4 blessés, 5 disparus, plus d’une vingtaine de maisons incendiées, selon le RNDDH

Drame au Bel-Air : 13 morts, 4 blessés, 5 disparus, plus d’une vingtaine de maisons incendiées, selon le RNDDH

Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), a dressé un bilan partiel du massacre meurtrière au Bel-Air durant le weekend pascal. Selon ce rapport, treize personnes dont des membres du regroupement de gangs “G9 an fanmi e alye” emmené par l’ancien policier Jimmy Chérizier dit Barbecue, tandis que 4 autres ont été grièvement blessées et 5 en sont portées disparues.

Selon ce document, 22 résidences et 3 maisons de commerces, un entrepôt de provisions alimentaires, une boulangerie et une entreprise multi-services ont été incendiées pendant ces attaques.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Aussi, trois (3) motocyclettes sont parties en fumée lors de ces assauts, poursuit le document.

Ces assauts ont été emmenés par trois membres influents du “G9 an fanmi e alye”: Iscard ANDRICE opérant à Belekou, Cité Soleil, Micanor ALTES alias Roi Mikanò opérant à Wharf Jérémie, Cité Soleil et Wilson PIERRE alias Ti Sonson dont le gang – Krache Dife – opère à la Rue Saint Martin, ses environs jusqu’à la Rue Montalais suite à l’échec de deux tentatives de kidnapping échouées les 31 mars et 1er avril.

Soulignons que des tirs sporadiques continuent de retentir au Bel Air cette semaine. Laissés pour compte, les habitants de la zone ont dû se réfugier sur les places publiques au Champ-de-Mars pour échapper à la fureur des membres du G9 an fanmi e alye.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *