Élection présidentielle au Nicaragua : L’Union européenne et les États-Unis crient à la corruption

Élection présidentielle au Nicaragua : L’Union européenne et les États-Unis crient à la corruption

Alors que les élections présidentielles au Nicaragua sont prévues pour ce dimanche 7 novembre 2021, de nombreuses voix à l’international notamment l’Union Européenne et les États-Unis crient à la corruption, au simulacre.

Les raisons ? Le gouvernement actuel, dirigé par le président Daniel Ortega qui est également candidat pour une quatrième fois au poste présidentiel, a séquestré plusieurs autres candidats. Ce qui permet de contrôler les scrutins et de remporter haut la main les élections.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Au total, pas moins de sept candidats opposants dont Cristiana Chamorro, Arturo Cruz, Juan Sebastian Chamorro (cousin de Cristiana Chamorro), Miguel Mora, Medardo Marrena et Noel Vidaurre ont été arrêtés au cours du mois de juin. Ces derniers, qui représentaient de sérieux candidats opposants, ont été accusé de plusieurs chefs d’accusation.

D’après le journal TV5 Monde, certains se sont vu accuser de blanchiment d’argent, de porter atteinte à la société nicaraguayenne et aux droits des citoyens, d’agissement contre la souveraineté du pays et d’incitation à l’ingérence étrangère…

Afin de montrer leur mécontentement, l’opposition nicaraguayenne a invité la population à “rester à la maison” et à ne pas se présenter dans les bureaux de vote. Une réponse réfléchie compte tenu de la situation où les élections seront clairement et simplement volées par le couple présidentiel Daniel Ortega (président) et son épouse Rosario Murillo, (vice-présidente depuis 2017).

Outre la chasse lancée aux opposants, il faut dire que le droit à la liberté d’expression est violé puisque la population n’est pas en mesure de s’exprimer librement sous peine d’être arrêtée et jetée en prison.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    7 novembre 2021, 21:22

    Pwezidan Daniel Ortega BYEN APRANN leson Ayiti a!!! Li we kote kkkrasi mennen Ayiti. E menm moun kap rele deye l yo ap fe Gang federe nan peyi d Ayiti nan non kkkrasi ak kao.

    Pwezidan Daniel Ortega afime le gen bon jan eleksyon an Ayiti ak kkkrasi se le sa a lap konprann moun kap rele deye l yo. Ortega vin konprann kkkrasi gen plizye mamit. Chak peyi gen mamit "demokrasi" pa l. Nan yon kanaval sou rate tipaskout Rene Preval, atis Theodore Beaubrun Junior pat pale de kkkrasi, li di pito, "demokrasi santi, eleksyon rache pwel." Se domaj, PHTK se "stade supreme" de Lavalas.

    Pwezidan Daniel Ortega pa tankou Jovenel Moise li pa gen parenn pou ki enpoze l yon nome Ariel Henry (karyeris/rate) lap pouse pou pi devan. Answit kom yon ansyen Revolisyone, pwezidan Daniel Ortega te swiv sak pase nan peyi Afghanistan, kote Etazini tounen tet anba lakay li apre li te fin chase Taliban yo nan lane 2001. E se menm Taliban yo ki retounen sou pouvwa apre 20 tan okipasyon amerikenn ak alye l yo. Quelle histoire!
    Pwezidan Daniel Ortega pap betize tankou politisyen tivisye Ayisyen yo san visyon (pouvwa ak opozisyon), li pwofite momentum lan pou l fe razya nan tout nivo.

    Si kkkrasi te bon konsa se pa politisyen tivisye ak restavek li ta kale. Si kkkrasi te bon konsa se pa Movez Gouvenans, Kao ak "Shithole" li ta kale. Kote Kob Petro Caribe, pil milyon nan enpote gaz, pil milyon nan kontrebann, pil milyon nan franchiz… ak pil milyon nan vann Blackout!!!!!!

    Sanble nan non demokrasi koule Nicaragua, pwezidan Daniel Ortega priyorize Estabilite olye Kao ak "Shithole." Pawol yo anpil.

    Obsevatwa Zafe Ayisyen ak Lotbodlo

    REPLY