En Conseil des ministres, Ariel Henry bute sur un premier obstacle

En Conseil des ministres, Ariel Henry bute sur un premier obstacle

Le premier Conseil des ministres du nouveau chef du gouvernement, Ariel Henry, a failli terminé en queue de poisson. Le point # 7 de l’ordre du jour a été la pomme de discorde.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Des ministres se sont ouvertement opposés au point 7 de l’ordre du jour, voulant rapporter le décret portant création de l’Agence Nationale d’Intelligence (ANI). Ce qui a suscité un débat de plus de trente minutes, selon ce qu’ont confié au Nouvelliste deux ministres ayant pris part à la rencontre.

Avant la tenue de la rencontre, le secrétaire général du Conseil des ministres, Rénald Lubérice, avait fait part de son désaccord au point 7, dans une correspondance adressée au Premier ministre. Pour lui, cette décision est contraire à la constitution et ne cadre pas avec la vision du chef de l’Etat assassiné le 7 juillet en sa résidence privée.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *