Éphéméride du 3 septembre : Découvrez les évènements historiques qui se sont déroulés en Haïti et ailleurs

Éphéméride du 3 septembre : Découvrez les évènements historiques qui se sont déroulés en Haïti et ailleurs

1793 : Les colons Français de la Grande Anse signèrent avec l’Angleterre un traité d’intervention

Les colons qui ne faisaient plus confiance aux autorités de la métropole et qui s’opposaient farouchement aux droits accordés aux mulâtres demandèrent la protection de l’Angleterre alors en guerre avec la France.

1859 : Tentative d’assassinat contre le président Fabre Geffrard
Au soir de ce jour, des instigateurs s’apostèrent aux environs de la maison de Mme Blanfort, fille du président Geffrard, pour attenter aux jours du chef de l’Etat, quand il viendrait, à son ordinaire, chez sa fille. L’un d’eux eut l’idée de tuer sa fille pour attirer le père qui tardait : à travers la persienne, il déchargea sontrabouc et boya la tête de Mme Blanfort. Les conjurés , effrayés de ce coup, prirent aussitôt la fuite. La répression ne tarda pas et fut très sévère.

1918 : Evasion de Charlemagne Péralte de la prison du Cap-Haïtien
“Pendant que se répandit le bruit de sa fuite, Charlemagne se réfugia à la Rue 4 chez son camarade Gabriel Sémonville… qui lui procura des vêtements de femme avec lesquels il se déguisa pour [laisser la ville].

1959 : Décès de Sténio Vincent
Président d’Haïti de 1930 à 1941,  Sténio Vincent, un membre de l’élite minoritaire d’Haiti, fut avant son accession à la président un journaliste, un écrivain, un diplomate, et maire de Port-au-Prince. Élu pour six ans, il arriva à se maintenir au pouvoir durant près de 11 ans. La fin de l’occupation américaine et le massacre des milliers d’Haïtiens en République Dominicaine eurent lieu sous son gouvernement.
 

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Journée Internationale

3 septembre : Journée mondiale des gratte-ciel0  contribution

Ce n’est pas la seule journée consacrée à la question de l’habitat, mais celle-ci s’intéresse aux gratte-ciel en rendant hommage à l’architecte américain Louis Henry Sullivan, connu pour avoir été “l’inventeur” des gratte-ciel (father of skyscrapers pour les Américains). Il est né le 3 septembre 1856, ce qui nous éclaire sur le choix de la date.

Ecole de Chicago

Les premiers gratte-ciel n’ont pas poussé à New-York mais à… Saint-Louis dans le Missouri.

Louis Henry Sullivan est associé à la première génération de gratte-ciel américains. Il est un des maîtres de l’école de Chicago en architecture. À partir des années 1890, il se lance dans la construction de gratte-ciel à armature d’acier qui permettent de bâtir des bâtiments beaucoup plus grand et plus haut qu’avec les technologies traditionnelles.

Le tout premier gratte-ciel serait le Wainwright Building, Saint-Louis, construit entre 1890 et 1891 (photo). Chicago suit de peu avec le gratte-ciel abritant la bourse du lieu, le Stock Exchange, bâti entre 1893 et 1894. New York arrive seulement en 3ème position avec le Guaranty Building, Buffalo, qui a été érigé en 1894-1895. Notons à ce propos qu’il y a beaucoup plus de gratte-ciel à Hong-Kong qu’à New-York. Tout se perd…

Les gratte-ciel inspirent les humoristes

Pourquoi pas. C’est ainsi que la chroniqueuse Constance nous a livré à l’occasion de la journée 2019 sa vision décalée des gratte-ciel

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *