Éphéméride du 4 avril : Retour sur l’histoire d’Haïti et celle du monde

Éphéméride du 4 avril : Retour sur l’histoire d’Haïti et celle du monde

1792 : Décret de l’assemblée nationale en faveur des hommes libres des colonies

Sous l’influence des « Amis des noirs » une société philanthropique et abolitionniste, l’Assemblée Nationale française vota une loi garantissant aux hommes libres les mêmes droits civils et politiques que les colons blancs, et demandant l’admission immédiate de ces derniers dans les assemblées coloniales. La deuxième commission civile aura été envoyée à Saint Domingue pour faire appliquer ce décret

1811 : Proclamation d’Henri Christophe annonçant un nouveau système de gouvernement

Henri Christophe se trouvait, dans le Nord, à la tête d’un gouvernement qui ressemblait vaguement à une république. Chef de l’exécutif, il se disait le « premier magistrat » avec le « titre et la qualité de président et généralissime des forces de terre et de mer d’Haïti » (Constitution de 1807: État d’Haïti (Nord), Art. 6). En ce jour, il annonça à ses concitoyens sa décision d’établir dans la partie qu’il gouvernait une royauté. Une constitution fut publiée à cet effet.

1856 : Décès de Honoré Féry

Honoré Féry dut sa notoriété au rôle qu’il joua dans la révolution de 1843 et qui lui valut d’être nommé vice-président de la Constituante et ministre de la justice, de l’instruction publique et des cultes. A la suite des événements du 16 avril 1848, il se retira à la Jamaïque où il décéda.

1946 : Les Etats-Unis reconnaissent la junte militaire

Au pouvoir à la suite du coup d’état du 11 janvier, elle fut finalement reconnue par le grand voisin du nord qui évoqua les raisons suivantes pour motiver sa décision:

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La junte tient bien les rênes de la machine gouvernementale et contrôle le pays;
Elle semble jouir du support de la population;
Elle est à même de remplir ses obligations internationales et s’oriente en ce sens
D’autres nations emboîteront le pas dont le Costa Rica, le 6 avril.

1991 : Incarceration d’Ertha Pascal-Trouillot

Ertha Pascal-Trouillot fut président d’Haiti du 18 mars 1990 au 7 Février 1991. Soupçonnée de complicité durant le coup d’état de Roger Lafontant Madame Trouillot est d’abord Placée en résidence surveillée puis incarcérée le 4 Avril 1991. Elle sera libérée le jour suivant à la suite de l’intervention des autorités américaines.

2003 : Arrêté relatif à la reconnaissance par l’Etat haïtien du vodou comme religion à part entière sur toute l’étendue du territoire national

Pendant longtemps assimilé à une forme de sorcellerie, pénalisé par Toussaint Louverture, les premiers gouvernement, la Loi de 1935 et ouvertement persécuté en 1941 sous le gouvernement d’Élie Lescot à travers la campagne anti-superstitieuse dénommée « Rejeté », l’arrêté qui reconnait le culte Vodou comme une forme de religion se propose de mettre fin à sa marginalisation en lui procurant les mêmes protections garanties aux autres cultes par la Constitution.

Journée Internationale

4 avril : Journée internationale de la sensibilisation au problème des mines et de l’assistance à la lutte antimines

L’ONU est fermement résolue à mieux faire connaître le problème des mines et à lancer des initiatives visant à les éliminer, et ce, dans le monde entier. En cette Journée internationale, nous réaffirmons notre engagement en faveur d’un monde exempt du danger que représentent les mines et les autres restes de guerre.”

Message de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU, le 4 avril 2013

Depuis 2005

Cette journée a été proclamée par l’ONU suite à la déclaration prononcée le 8 décembre 2005 et qui prévoyait que la date du 4 avril serait désormais celle à laquelle serait commémorée cette journée.

[ndlr: La symbolique liée au choix de cette date du 4 avril ne nous est pas connue pour le moment.]

Les mines anti-personnel sont des engins explosifs généralement placés sous le sol ou au niveau du sol et qui explosent au passage d’un véhicule ou un piéton. Elles ont la particularité de rester actives même après la résolution des conflits et constituent à ce titre des menaces pendant de très longues années. En savoir plus sur Handicap International.

Un traité d’interdiction trop souvent ignoré

La situation a-t-elle évolué depuis cette époque ? Il est à craindre que non et, même si un “Traité d’interdiction des mines” a été signé en 1997, il n’a pas été ratifié par tous les pays du monde loin s’en faut. Savoir que ni les Etats-Unis d’Amérique, ni la Russie, ni la Chine, ni l’Inde ne font partie des états signataires fait froid dans le dos. On pourra parcourir avec intérêt la liste des états signataires.

A ce propos, les états membres sont régulièrement encouragés à ratifier tous les instruments relatifs au désarmement, au droit humanitaire et aux droits de l’homme qui concernent les mines antipersonnel, les restes explosifs de guerre et les personnes ayant survécu aux effets dévastateurs de ces engins. Vaste programme…

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *