Éphéméride du 4 octobre : Découvrez les évènements historiques qui se sont déroulés en Haïti et ailleurs

Éphéméride du 4 octobre : Découvrez les évènements historiques qui se sont déroulés en Haïti et ailleurs

1820 : Défection de la garnison militaire de Saint Marc

Henri Christophe, d’une santé chancelante suite à son attaque d’apoplexie dans l’église de Limonade le 15 août 1820, continua malgré tout de susciter la crainte. Les auteurs de la mutineries qui craignaient une attaque des soldats du Nord, firent donc appel à Jean-Pierre Boyer, successeur d’Alexandre Pétion et président de la République de l’Ouest. Pour leur venir au secours, ce dernier se mit à la tête d’une armée de 20.000 hommes qui marchèrent sur le Cap. Avant même leur arrivée dans la métropole du Nord,Christophe se tua.

1937 : Début du massacre des Haïtiens en République Dominicaine

Sous les ordres du dictateur Trujillo, l’armée et la police dominicaines se lancèrent, à l’échelle nationale, dans une tuerie visant à éradiquer les ressortissants Haïtiens du territoire dominicain. Environ 30,000 Haïtiens, pour la plupart des travailleurs saisonniers, perdirent ainsi leur vie.

 2014 : Décès de Jean-Claude Duvalier

Héritier de son père, François Duvalier, Jean-Claude Duvalier alors âgé de 19 ans assuma les rênes du pouvoir exécutif à titre de président à vie d’Haiti à la mort de celui-ci en avril 1971. Il fut cependant forcé d’abandonner le pouvoir aux premières du 7 février 1986, son gouvernement ne pouvant gérer les manifestions en cascade et abandonné surtout par les puissances amies. Il se réfugia en France où il vécut jusqu’au 16 janvier 2011, date de son retour en Haiti. A sa mort, il étati âgé de 63 ans.

Journée Internationale

4 octobre : Journée Mondiale de l’habitat

Sur la recommandation de la Commission des établissement humains, l’Assemblée générale a décidé, en 1985, que le premier lundi d’octobre de chaque année serait la “Journée mondiale de l’Habitat” (résolution 40/202 A). La journée a été célébrée pour la première fois en 1986 pour marquer le dixième anniversaire de la première conférence internationale sur le sujet.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

“Nous vivons une ère d’urbanisation rapide où près de la moitié de la population des pays en développement et les trois quarts de la population des pays développés vivent et travaillent dans les villes”, a rappelé Mme Tibaijuka à Nairobi, il y a 15 ans, lors de la célébration de la Journée mondiale de l’habitat 2004.

UN-Habitat, a élaboré un plan modèle visant à combiner des politiques d’urbanisation judicieuses à des initiatives rurales axées sur le développement en vue d’aider à modifier le flux de demandeurs d’emplois vers les centres urbains.

4 octobre : Journée Internationale de l’architecture

Elle existe depuis 1985 et c’est l’Union Internationale des Architectes qui en est l’initiatrice. Elle est traditionnellement célébrée chaque année, le premier lundi du mois d’octobre.

Chaque année, au travers d’un thème de réflexion, elle s’efforce d’attirer l’attention des professionnels et du public sur les problématiques de développement concernant nos villes et l’habitat humain en général.

Citons par exemple le thème retenu en 2014: “Des villes saines, des villes heuresues”. Tout un programme…

Concevoir l’avenir de l’habitat humain

C’est le thème retenu par l’Union Internationale des Architectes pour 2021. Les enjeux sont de tailles et la réflexion autour de la ville du futur agite aussi bien les institutionnels que toutes sortes de think tank, sans oublier les “marchands du temple” qui comptent sur l’événement pour vendre leurs services…

France : rien n’est simple…

Il existe également des Journées nationales de l’architecture, propres à la France, et qui se déroulent cette année du 15 au 17 octobre 2021. Pourquoi faire simple !

4 octobre : Journée mondiale des animaux

Cette “journée mondiale” fait partie des nombreuses journées dont les Nations Unies sont inspiratrices…

Particularité tout de même ici, le site internet des Nations Unies ne parle pas de la journée proprement dite mais propose des sujets forts documentés sur différents animaux en danger : autant d’invitations à s’informer et, pourquoi pas, réagir !

L’ONU pour protège les éspèces en voie de disparitionLe tigre

Le majestueux tigre n’a plus que quelques endroits où se cacher. A une époque, il rodait librement dans les vastes forêts mangroves, qui aujourd’hui ont pratiquement été détruites par les hommes. Les braconniers obtiennent un prix plus élevé pour les peaux de tigre et d’autres parties de l’animal utilisées en médecine traditionnelle.

Le pandaLe panda géant a capturé le coeur des gens dans le monde entier en devenant un symbole reconnu de l’effort pour sauver les espèces en danger. L’une des attractions favorites des zoos, le panda est extrêmement rare.L’élephantDans les cirques et les zoos, les temples hindous et même dans les livres d’enfants, l’éléphant a toujours captivé les audiences ainsi que ses adorateurs à travers les siècles. Tragiquement le plus grand mammifère de la planète a été décimé à travers les âges pour assouvir la demande mondiale d’ivoire.Rendons à Saint-François…

La date du 4 octobre a été choisie pour célébrer les animaux parce que c’est aussi la fête de Saint François d’Assise qui a manifesté tout au long de sa vie un grand amour pour les animaux. Il affirmait que chaque créature, en tant que créature de Dieu, méritait le respect.

« Le monde animal, comme toute la création, est une manifestation de la puissance de Dieu, de sa sagesse et de sa bonté, et comme tel, mérite le respect de l’homme » (Saint François d’Assise)

Saint François d’Assise est considéré comme le premier défenseur de la cause animale.

Laïka Mezil

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *