Évolution de l’effectif de la PNH pour une meilleure condition sécuritaire dans le pays

Évolution de l’effectif de la PNH pour une meilleure condition sécuritaire dans le pays

Renaissance. C’est le nom de la 29ème promotion de la Police Nationale dont la cérémonie de collation de diplômes a eu lieu ce mercredi 19 septembre.

Cette activité s’est déroulée à l’académie nationale de police .

Au total, 692 agents dont 504 hommes et 108 femmes font partie de cette nouvelle promotion de gradués.

Ont été présents à l’occasion : le président de la République, Jovenel Moïse, le Premier ministre, le président du CSPJ, des représentants de la MINUJUSTH entre autres.

Dans son discours de circonstances, le Directeur général de la PNH, Michel-Ange Gédéon, a renouvelé son engagement de pacifier les quartiers réputés chauds du pays.

 »Les personnes qui sèment la pagaille au Village de Dieu, aujourd’hui vous êtes laids. Tout le monde vous regarde de travers parce que vous refusez qu’un climat de sécurité s’installe dans votre communauté. Avant vous(les bandits) il y en avait eu d’autres. Ou sont-ils passés ? Les actes que vous orchestrez dans votre communauté ne vous mèneront nulle part, sinon en prison ou au cimetière », a lancé le DG de la PNH qui veut dissuader les bandits armés qui terrorisent les habitants au niveau du village de Dieu, quartier Sud de la Capitale.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Michel-Ange Gédéon ne se contente pas de ce discours dissuasif. Il compte aussi adopter des mesures répréhensives. Toutes les dispositions seront prises pour rétablir la paix au niveau du bicentenaire, dans la commune d’Arcahaie et dans d’autres régions », annonce-t-il.

Une décision qu’a saluée le président de la République. Jovenel Moïse se dit confiant que les responsables de la PNH parviendront à cette fin.

Le garant de la bonne marche des institutions juge anormal qu’un petit groupe de bandits armés prennent en otage une population, paralysant ainsi le développement du pays. Convaincu de l’urgence de la question, Jovenel Moïse souligne qu’on a besoin d’une mobilisation efficace et efficiente des différentes unités et des effectifs de la PNH pour mieux répondre à la forte exigence de la sécurité des Haïtiens.

Le chef de l’Etat encourage le DG de la PNH à réaffecter certains policiers détachés auprès des personnalités publiques au service de la majorité de la population haïtienne.  »Si la sécurité globale est assurée, on aura pas besoin d’affecter autant de policiers aux gens qui occupent des postes supérieurs au sein de l’administration publique » croit-il.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le premier des Haïtiens indique que cette cérémonie de graduation de la 29e promotion de la PNH entre dans le cadre d’un processus visant à résoudre le problème de faible effectif qui l’empêche d’être présente sur tout le territoire d’Haïti, se réengageant au passage à doter l’institution policière de tous les moyens nécessaires pour répondre à ses exigences.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *