Ferme au poste, Ariel Henry entend réaliser les élections cette année !

Ferme au poste, Ariel Henry entend réaliser les élections cette année !

Dans un message adressé à la nation à l’occasion du 7 février, tenu entièrement en créole, le premier ministre Ariel Henry a encore une fois tendu la main à ses opposants qui réclament son départ de la Primature et profité pour indiquer les grands chantiers de l’année de 2022.

Élection, réforme constitutionnelle, relance de l’économie sont, entre autres, les grands axes du gouvernement.

Dans ses premiers mots, le chef du gouvernement a rendu hommage au feu président Jovenel Moïse, assassiné chez lui. Il a exploité cette tribune pour réclamer justice pour ce dernier. Il a dit regretter que les personnes suspectées du crime ont été mises aux arrêts par un pays étranger. « Si on ne peut pas rendre justice à un président assassiné comment pourront donner justice à une tierce personne », se demande t-il.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

M. Ariel Henry, qui veut prendre en considération les recommandations faites par les différents secteurs de la vie nationale sur le système d’identité, préconise un audit d’une firme étrangère afin de rassurer le peuple haïtien. « On ne peut pas demander aux gens d’aller aux urnes s’ils ne font pas confiance à la carte Dermalog. C’est pourquoi nous lançons un appel d’offre pour vérifier et auditer l’ensemble du système de l’ONI », a annoncé le neurochirurgien.

Plus loin dans son allocution, il a encore une fois tiré à boulet rouge sur ses détracteurs. « Personne n’a ni l’autorité ni le droit de rester dans un hôtel pour choisir un président. Toute démarche du genre n’est qu’un jeu d’enfant », a ironisé Ariel Henry.

D’un autre côté, il promet de sévir avec la dernière rigueur contre les personnes qui choisissent la voie de la violence pour accéder au pouvoir.

Par ailleurs, il a salué ce qu’il appelle la maturité politique du peuple haïtien qui ne s’est pas laissé manipuler par les acteurs politiques en ce jour de 7 février, qui était annoncé très tumultueuse.

Il a également parlé de la détérioration de l’économique perturbée par la situation sécuritaire du pays. « L’État a amassé seulement 5% des recettes fiscales prévues alors que d’autres autres pays de la région sont à 17 ou à 21% de rentabilité fiscale. Nous avons besoin d’investissements. C’est pourquoi nous demandons aux hommes armés de déposer les armes. Nous avons besoin de plus de touristes et d’investissements”, dit-il.

« Nous avons besoin de bonnes élections pour que nous puissions transmettre la direction du pays à de nouveaux élus que le peuple haïtien doit choisir librement à tous les niveaux », a indiqué M. Ariel Henry. Il a conclu pour faire savoir qu’il publiera sous peu un nouveau calendrier pour mettre en place les institutions démocratiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *