Fêtes de fin d’année: La fièvre de la Noël ne se fait pas sentir

Fêtes de fin d’année: La fièvre de la Noël ne se fait pas sentir

La Noël frappe à nos portes, mais la fièvre n’est pas très visible dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Des éléments qui servent traditionellement d’indicateur à l’esprit de Nooël se font rares. L’insécurité, la vie chère occupent le quotidien des gens, du coup toutes valeurs traditionnelles qui caractérisent cette fête sont absentes.

25 Décembre, c’est la fête de Noël. À l’approche de cet événement, les parents se paient le luxe d’offrir des présents à leurs enfants. Dans le but d’égayer cette période et d’atténuer la morosité ambiante. Ce qui permet aux marchands d’augmenter leurs profits. Malheureusement, pour cette année, ils se plaignent d’avoir du mal à vendre leurs produits.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Toutefois, certains estiment qu’il est un impératif de fêter la Noël. Pour eux, la dimension économique en cette période importe peu. Avec ou sans argent, des gens confient qu’ils vont tout de même fêter.

La fête de Noël a lieu cette année dans un contexte très difficile où l’épidémie de Coronavirus et la cherté de la vie aggravent une situation déjà préoccupante en matière de sécurité.

Gladimyr GALETTE

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *