Fils-aimé Ignace Saint-Fleur: « Il n’y a pas de rareté de pétrole »

Fils-aimé Ignace Saint-Fleur: « Il n’y a pas de rareté de pétrole »

L’affluence de voitures et l’indisponibilité du pétrole dans les pompes à essence suscitent de grandes inquiétudes chez la population, qui redoute une éventuelle rareté de carburant sur le territoire national.

En effet, le directeur du Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD), Ignace Fils-aimé Saint-Fleur, qui se veut rassurant, a affirmé, ce lundi 11 avril, qu’il n’y a pas de rareté de pétrole sur le marché, indiquant que le bateau M/T CITRINE a accosté depuis le 9 avril au terminal pétrolier de Thor, Carrefour.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le M/T CITRINE, accosté depuis le 9 Avril au terminal pétrolier de Thor, pour la Bandari SA, attend de nouvelles brèches pour délivrer 13 000 barils de gasoline et 14 000 barils de diesel. Le terminal de Varreux qui est également concerné par cet arrivage devra recevoir 47 000 barils de gasoline et 41 000 barils de diesel, selon le directeur du MBPAD.

Par ailleurs, à l’instar du bateau M/T CITRINE, il a annoncé de nouveaux arrivages de pétrole d’ici la fin de la semaine pour augmenter la disponibilité en carburant sur le territoire national.

Haïti se dirige vers une nouvelle rareté de carburant, alors qu’elle ne s’est pas encore remise du dernier choc qui a aggravé sa situation socio-économique déjà fragilisée par l’insécurité et la guerre des gangs.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *