Guadeloupe Evénement : 218ème ANNEE DE L’INDEPENDANCE D’HAÏTI FETÉE GRANDIOSEMENT AU CONSULAT D’HAÏTI EN GUADELOUPE

Guadeloupe Evénement : 218ème ANNEE DE L’INDEPENDANCE D’HAÏTI FETÉE GRANDIOSEMENT AU CONSULAT D’HAÏTI EN GUADELOUPE

C’est quasiment une tradition depuis plus d’une décennie que le Consulat Général d’Haïti de Guadeloupe organise des festivités commémorant les différentes fêtes nationales.
Citons entre autres le 1er janvier, fête de l’indépendance, le18 mai fête du drapeau et le 8 mars journée internationale de la femme pour ne citer que cela…


Ce 1er janvier 2022 marque le 218ième anniversaire de l’indépendance d’Haïti. Le Consulat Général d’Haïti en Guadeloupe sise à la rue Schœlcher à Pointe A Pitre, a accueilli les convives dans la salle baptisée « Emile Saint Lot » ; Ils sont d’origines et d’horizons divers, des personnalités de la diaspora Haïtienne vivant en Guadeloupe.

Début des festivités à 13h30 : Les invités gravissent l’escalier et sont accueillis par le vice-consul M. CASIMIR Marckenzy et dirigés vers les hôtesses pour une dégustation. Au menu, des boissons typiquement haïtiennes : Jus de chadèque (Pamplemousse), jus de grenadia (maracuja), jus d’ananas, jus d’orange et jus de gingembre, et petits fours à la hauteur d’une réception de haut rang au sein d’une mission diplomatique.
Suivi du service, un plateau servi avec la fameuse Soupe au Giraumon qui a été inscrite sur la liste du patrimoine culturel et immatériel de L’UNESCO le 16 décembre 2021.

Parmi les invités présents lors de cette cérémonie du 1er janvier dans le cadre des festivités du 218 ème anniversaire de l’indépendance d’Haïti :

M. FLORENT Clayton, Consul Général du Commonwealth, la Dominique (l’ile voisine de la Guadeloupe), Mme BOUCHER Claudia, responsable d’une ONG humanitaire qui officie dans la zone caraïbe, aussi présente en Haïti à Jacmel (Sud ’est d’Haïti), Mme GORAM Marie-Frantz, militante et amie de la communauté luttant pour la cause de la traite des négrière, des représentants d’associations haïtiennes qui œuvrent pour le respect des droits des Haïtiens, des entrepreneurs Haïtiens, une partie du personnel du consulat, des amis, et collaborateurs du Consulat.
Les discussions s’enchainent, des retrouvailles pour les uns et les autres.

L’heure est à la projection du film documentaire du réalisateur Samuel DAMEUS.
M.CASIMIR dans ses mots de bienvenue introduit le Consul Général M. Carl SAINT REMY qui invite les personnes conviées à entonner l’hymne national, la Dessalinienne, s’en suit un rappel des faits historiques réalisé avec brio, marquant les différentes étapes qui ont mené à la victorieuse indépendance qu’Haïti célèbre en ce 218ème anniversaire, ce 1er janvier 2022.
Il y eut des sourires sur les lèvres dans la salle ; avec un tel rappel de faits aussi marquants, on pouvait ressentir que les évènements de 1804 qui ont mené à cette souveraineté, se vivaient encore dans le cœur de plus d’un, des visages laissent transpirer de l’enthousiasme et de la sympathie pour une Haïti riche en histoire…

C’est parti pour deux heures de projection du documentaire « BOYO » dont Samuel DAMEUS, le réalisateur, relate dans son récit les retrouvailles de plusieurs jeunes revenus en Haïti pour des vacances, qui découvrent le charme de leur pays d’origine.
Une virée qui commence sur la côte des arcadins (Côte Nord d’Haïti) où sont établis plusieurs sites touristiques, les merveilles du pays, le charme à couper le souffle.
La découverte des lieux historiques et touristiques a été mise en exergue dans ce reportage afin que nul n’ignore qu’Haïti renaitra de ses cendres. De belles plages bleu-turquoises, la dégustation de bons plats, l’accueil des habitants de différentes villes, la biodiversité, le bien-être…
Les petits métiers ont été mis à l’honneur tout au long de ce reportage.

Si on s’y prend réellement, en posant les jalons pour un développement effectif de cette industrie qu’est le tourisme, notre pays ne saurait s’exonérer d’une telle manne, la plupart des pays de la région vivent et existent à partir des recettes de cette richesse.
Pour rappel, Haïti jadis « perle des Antilles » était l’une des destinations les plus prisées dans la caraïbe ; les archives relatent que l’un des anciens présidents Américains a effectué des noces en Haïti.
Le Nord et tant d’autres régions du pays ont été mis à l’honneur dans ce reportage pour sensibiliser les éventuels investisseurs dans ce domaine très porteur en termes d’économie.
Un documentaire très enrichissant qui réconforte beaucoup de ceux qui espèrent qu’il y a encore du bonheur à produire sur cette terre caribéenne qui fête le 218ème anniversaire de son indépendance dans la région.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

HERCULE Peterson
Journaliste en Freelance
Spécialiste de la caraïbes

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

2 Commentaires

  • Antoine Langomier
    6 janvier 2022, 20:01

    Dédié au journaliste Jean Léopold Dominique…et le bâtonnier Monferrier Dorval

    "Haiti Renaîtra de ses cendres" avec des Hommes comme Jean-Jacques Dessalines, Faustin Soulouque, Antenor Firmin…, François Duvalier et Leslie François Manigat.

    En venant en Haïti, l’ancien président de la République étoilée réfléchissait déjà comment sur le long terme tirer profit d’un tel pays dans la mesure où des rejets de déchets seraient au pouvoir. Il allait réaliser ses rêves sous les présidences des apprentis politiciens Aristide/Préval, avec la société civile idiote… et subventionnée en back up.

    À la vérité, "il y a encore du bonheur à produire sur cette carabéenne," mais ce sera avec ces générations de Pa Moun et de Vlen qui pullulent sur le terrain politique et de la société civile. De 1986 à aujourd’hui, on l’a vu des "esclaves mentaux" ne peuvent pas édifier l’ État-Nation.

    OQHI

    REPLY
    • Antoine langomier@Antoine Langomier
      7 janvier 2022, 21:33

      Lisez: À la vérité, "il y a encore du bonheur à produire sur cette terre carabéenne," mais ce sera pas avec ces générations de Pa Moun et de Vlen qui pullulent sur le terrain politique et au de la société civile.

      REPLY