Haïti-Crise: La diplomate américaine, Uzra Zeya, attendue en Haïti

Haïti-Crise: La diplomate américaine, Uzra Zeya, attendue en Haïti

Les Etats-Unis tentent de tourner la page Foote, ex-envoyé spécial américain pour Haïti chargé de contribuer à une solution inclusive à la crise multidimensionnelle qui affecte le pays, dont la démission fracassante a provoqué tant de remous. Après l’assistant du secrétaire d’Etat américain, Bryan A. Nichols et le responsable de la sécurité intérieure des Etats-Unis, Juan Gonzalez, la sous-secrétaire d’Etat pour la sécurité, la démocratie et les droits humains, Uzra Zeya, sera dans nos murs la semaine prochaine.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Durant sa visite, la diplomate s’entretiendra avec le chef du gouvernement, des acteurs de la classe politique et de la société civile autour de la conjoncture du pays. La crise socio-politique et sécuritaire sera au cœur des discussions.

Les enquêtes judiciaires relatives à l’assassinat du président Jovenel Moïse, les massacres perpétrés dans différents quartiers populaires seront également au menu. C’est dans cette optique que Uzra Zeya s’entretiendra avec le ministre de la justice et de la sécurité publique, Litz Quitel.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    11 octobre 2021, 16:02

    Il n’y a pas d’autres moyens de s’exprimer, les ingredients du PHTK ont reproduit Lavalas a’ tous les niveaux. Le va et vient sans cesse des emissaires Americains en vue de mettre de l’ordre chez les malswen du pouvoir et de l’opposition.

    Cette fois-ci, ce n’est pas un certain JB Aristide qui allait en exil ou un tipaskout Rene Preval qui voulait imiter le grand docteur Francois Duvalier (par rapport aux apprentis dictateurs et les malswen). C’est plutot de l’approfondissement de la crise haitienne apres l’assassinat du president Jovenel Moise, un briseur d’institutions.

    Apres l’assassinat de leur poulain Jovenel Moise, la sous-secretaire d’Etat viendra pour faire de la lecon aux garnements. En attendant, sous l’egide du carrieriste prevaliste et martellyste Ariel Henry, c’est le jovenelisme sans jovenel. Les politiciens Andre Michel, Saurel Jacinthe….et Nenel Cassy tentent de faire mordre la poussiere a’ leurs collegues Pierre Esperance, Magalie Comeau Denis…et Ted Saindic. Se menm yon menm nan: separe gato deye do popilasyon an, ako, dezako’ ak akwoko’. Depi 35 kan, Kriz sou Kriz. Rien nouveau sous le soleil.

    La sous-secretaire d’Etat a du boulot a’ abattre. Bwa fek kare Mare.

    OQHI

    REPLY