Infrastructures sportives : Laurent Lamothe dénonce une campagne de dénigrement contre sa personne

Infrastructures sportives : Laurent Lamothe dénonce une campagne de dénigrement contre sa personne

Ils sont nombreux ceux qui s’interrogent sur la construction des « 25 stades » dont l’ancien Premier Ministre, Laurent S. Lamothe avait fait mention lors d’une conférence de Presse. L’ancien chef du gouvernement a profité du micro de la présentatrice et manager, Hugline Jérôme, pour apporter des clarifications.

Laurent Lamothe croit que cette campagne visant à ternir son image tient du fait qu’il combattait un groupe mafieux qui évoluait dans la contrebande et l’insécurité et qui voulait maintenir le pays dans un état de délabrement. « C’est une campagne de dénigrement bien planifiée et financée par ce groupe mafieux », a dit l’ex-chef de la Primature sous la présidence de Michel J. Martelly.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Le contrat de construction des infrastructures sportives avait été signé et un premier décaissement effectué bien avant mon accession à la Primature », a révélé l’ancien chef de gouvernement. « Les clauses ont été entendues sous la présidence de feu René Préval avec la compagnie SECOSA », a poursuivi M. Lamothe.

Laurent S. Lamothe invite ceux qui se questionnent encore sur la réalisation effective de ses travaux à aller sur le terrain pour découvrir la vérité.

Voir l’ensemble des clarifications sur les 25 stades lors de l’émission “No Filter” d’ Hugline Jérôme

2 comments

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

2 Comments

  • Antoine Langomier
    3 juillet 2021, 17:15

    Pour les amnésiques…

    La pensée du jour

    Pour Combattre la Corruption, il faut être Intègre et en Équipe.

    Nous ne sommes pas tous des canards sauvages et des "analfabèt pa bèt." Comment, "il combattait un groupe mafieux qui évoluait dans la contrebande et l’insécurité." C’est une vaste plaisanterie! Le 1er juillet 2021, sous les ondes de radio Mega à l’émission du journaliste Romanès, on ne manquait pas de citer le nom de cet ancien PM dans une histoire d’armes illégales. Et ces armes ne laissent pas de traces. Les intervenants faisaient savoir ces armes pourraient bien se trouver entre les mains des bandits du G9. Dans ce dossier, l’ancien PM a aussi le dos au mur.

    L’ancien PM n’a pas besoin de tergiverser. Il ferait mieux d’attendre le Procès Petro Caribe pour se défendre devant les juges. Et assurément, ces derniers ne seront pas comme les Ramoncite Accimé, Daméus, Petit Papa, Fabien… et Lamarre Bélizaire.

    Concernant les "25 stades," on se rappelle l’ancien ministre des Sports Max Attys avait jugé nécessaire de s’en prendre aux voleurs à la suite d’une visite sur le Terrain. "Les déclarations fracassantes "Nèg yo volè lajan Petrocaribe" du Ministre des Sports Max Attys concernant la dilapidation des Fonds destinés à la construction des infrastructures sportives dans le pays par l’administration Martelly-Lamothe, sous la supervision du conseiller spécial Olivier Martelly, n’ont pas plu au clan du PHTK." Cela dit, l’ancien PM ferait de s’adresser à l’ancien ministre Max Attys avant de s’en prendre aux autres. Yo di kòm yon ansyen pitit PHTK, si Max Attys pa vann ansyen PM lan, moun deyò patka achte l. Point barre!

    REPLY
    • Antoine Langomier@Antoine Langomier
      3 juillet 2021, 17:19

      Lisez: Cela dit, l’ancien PM ferait Mieux de s’adresser…

      REPLY