Insécurité : les hôpitaux et cliniques privés annoncent un arrêt de travail de trois jours

Insécurité : les hôpitaux et cliniques privés annoncent un arrêt de travail de trois jours

L’Association Médicale Maïtienne (AMH) a annoncé un arrêt de travail les lundi 14, mardi 15 et mercredi 16 mars 2022 en vue de protester contre l’insécurité grandissante.

Le secteur médical haïtien est l’un des plus touchés par le kidnapping qui gangrène la société haïtienne. Le plus récent cas est ce double enlèvement perpétré le mercredi 2 mars à la ruelle Berne. En réaction, l’Association Médicale Haïtienne appelle les hôpitaux et cliniques privés à fermer leurs portes lundi, mardi et mercredi prochains pour dire non à l’insécurité.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Lors d’une conférence de presse, ce jeudi, les responsables de l’AMH ont toutefois précisé qu’une cellule d’urgence sera mise sur pied et que les médecins resteront disponibles pour leurs patients en difficulté.

La présidente de ladite association, Carole Cadet Day, invite tous les autres secteurs à adopter de pareilles dispositions afin de forcer les autorités concernées à ramener le calme dans le pays. Car, selon elle, aucun secteur n’est épargné par cette grande vague d’insécurité qui ronge les familles haïtiennes.

Le gynécologue Michel D’Alexis et l’urologue Pierre Boncy ont été enlevés à l’intérieur de leur clinique à la ruelle Berne, dans la capitale haïtienne. Après le rapt, les bandits ont pu reprendre leur chemin en toute quiétude.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *