Insécurité : un employé du service de l’Immigration kidnappé, ses collègues protestent

Insécurité : un employé du service de l’Immigration kidnappé, ses collègues protestent

Les artisans du kidnapping semblent avoir le champ libre pour commettre leurs forfaits. Mardi soir, une autre victime a été recensée.

Une victime de plus du kidnapping au sein de la population haïtienne a été recensée, mardi 12 octobre. Johnson Joseph, employé de la Direction de l’Immigration et de l’Emmigration (DIE), a été enlevé à la Croix-des-Bouquets, où le gang «400 Mawozo» impose sa loi depuis un certain temps.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En réaction, ses collègues au niveau de la DIE ont entamé, ce mercredi, un mouvement de protestation. Ils ont érigé des barricades devant les locaux de l’institution à Lalue, paralysant la circulation dans la zone, dans le but d’exiger la libération de Johnson Joseph.

Les cas de kidnapping sont en hausse depuis plusieurs mois, mais les autorités policières se montrent encore impuissantes. Très peu d’otages sont libérés par la police.

Dans la majorité des cas, ce sont les membres de familles et proches des victimes qui se débrouillent pour trouver la rançon exigée par les ravisseurs. En dépit des annonces, l’inefficacité criante de la police se fait encore sentir.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *