Joseph Jouthe, le Premier ministre le plus nul de toute l’histoire de la Primature

Joseph Jouthe, le Premier ministre le plus nul de toute l’histoire de la Primature

L’ancien Premier ministre, Joseph Jouthe, a passé une année et quelques jours à la tête du gouvernement et a plié bagages avec un très léger bilan. Il faut beaucoup d’exercices de mémoire pour se rappeler une action positive de ce chef du gouvernement, expression de la nullité parfaite.

Il s’est toujours présenté comme un “pa pè chay, kalbas gran dyòl”, pourtant, c’est un tonneau vide. Et tout le monde le sait, les tonneaux vides font plus de bruit.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Joseph Jouthe ! Ce nom qui dit beaucoup, et qui a marqué son passage à la tête de la Primature, malheureusement, dans le mauvais sens.

En plus de son bilan gouvernemental proche de zéro, l’ex-locataire de la Primature a pu se refaire une santé économique à partir du Trésor public, en dehors des normes. Son chef de cabinet a pu, elle aussi, empoché des millions et se dit prête à ne plus travailler. Et, malheureusement, les conditions socioéconomiques de la population haïtienne ne font qu’empirer.

A la faveur du clientélisme, Joseph Jouthe a intégré, en dehors de la loi, beaucoup d’employés à la Primature. Pourtant, dans les médias, il essaie toujours de projeter l’image d’un homme discipliné, défenseur de la loi et des normes. Un trompeur professionnel !

Une fois de plus, Haïti a accusé une année de gaspillage, avec un gouvernement sans plan d’intervention, sans stratégie. Difficile de trouver un homme de très faible niveau égal à ce PM Jouthe dans les annales de la Primature haïtienne.

2 comments

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

2 Comments

  • Edler Cledanor
    20 avril 2021, 13:37

    Comment s’attendre de Joseph Jouthe un quelconque résultat positif? On ne peut pas être l’allié du diable et produire des actions justes et honorables!

    REPLY
    • Antoine Langomier @Edler Cledanor
      21 avril 2021, 03:34

      Il faut fixer les responsabilités. Admettons un instant Joseph Jouthe n’était pas un autre Fito Popo, mais l’homme le plus Doué au monde, en aucun cas, il ne pouvait délivrer la marchandise dans l’intérêt de ses anciens frères "tèt kodenn/tèt kannan. Joseph Jouthe faisait partie d’un parquet. Il n’était pas l’allié du diable. Dans le cadre du système raciste et antinational, Joseph Jouthe faisait un seul avec le Diable et sa suite (les 11 familles qui importent des armes illégales dans le pays).

      Avant l’amuseur public Jouthe, les nommés Jacques Édouard Alexis et Michèle Duvivier Pierre-Louis n’avaient rien donné. Ils se contentaient de jouir des privilèges de la fonction sans aucun souci de résultats. Comme Jouthe, ils ont été broyés par le Système. Pour les amnésiques, incapables de faire mieux bien avant Jouthe à la Primature, Alexis et Michèle déclaraient devant la face du monde, "ils ne pouvaient pas faire l’eau sortir des rochers." Epoutan peyi a ap chèche moun ki gen moun nan moun yo ki ka fè dlo nan roch. Moun ki nan moun nan moun yo ki ka mete, "lom, rivyès… ak soley ansanm" pou konstwi yon lot peyi nan bon gouvènans ak san pa gen kao.

      Jouthe avait ses limites, mais il faut l’admettre comme les Alexis et Michèle, le système ne l’avait pas employé dans l’objectif de travailler dans l’intérêt du pays. Point barre.

      Le 20 avril 2021, la journaliste Liliane Pierre Paul avait bien roulé sa langue avant d’affirmer, "depi 10 zan, yo pote (PHTK) kontribisyon pa yo nan detwi Ayiti…" D’un autre côté, l’ancien phtkiste Josué Pierre-Louis ne manquait pas de s’en prendre à Jovenel Moise avec autorité, "les référendums nationaux ne peuvent être organiser sans base constitutionnelle."

      Comme les autres pa itil qui avaient défilé à la Primature et la Présidence, Joseph Jouthe n’est pas le fils d’une concubine, il a le droit de boire son argent en toute quiétude et impunité. Alors, il ne faut pas demander si les innocent.e.s Jean Léopold Dominique, Mireille Durocher Bertin, Marc André Dirogene, Eric Pierre, Manes Monchery et famille, Guiteau Toussaint, Grégory Saint-Hilaire, Marie Christine Jeune, Evelyne Sincère…. et Monferrier Dorval sont de cet avis.

      Yo di se nan samdi pou yon moun ka wè kijan dimanch li pwal yo. Le PHTK n’avait pas dirigé le pays à l’opposé de Lavalas. Se menm kout bwa Movèz Gouvènans ak Kao. À l’horizon lointain, à part le bruit assourdissant et les vœux pieux, il est à se demander comment le pays va gérer l’après Jovenel et sa bande. Un peu de Toto Bissainthe, elle avait vu juste, "dèy ooooo, n ap rele dèy oooo…

      OQHI

      REPLY