« Jovenel Moïse est victime d’un complot », révèle Martine Moïse

« Jovenel Moïse est victime d’un complot », révèle Martine Moïse

Martine Moïse, veuve du président Jovenel Moïse, a prononcé un discours politique lors de la cérémonie funéraire de son époux Jovenel Moïse, à Madeline, au Cap-Haïtien, ce vendredi.

Tout de noir vêtue, c’est une ancienne Première dame forte, qui a pris la parole devant la dépouille mortelle de l’homme avec qui elle a passé 25 ans de sa vie. Sans hésitation, sans aucune marque de désolation, elle n’a pas laissé glisser un brin de larmes.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Jovenel a été tué pour ses projets qui, selon sa veuve, visaient à changer les conditions de vie des plus faibles. Electricité 24 heures sur 24, des infrastructures routières, de l’eau potable, sont, aux yeux de Mme Moïse, les éléments qui ont fait grandir la haine contre le président Moïse.

« On a comploté contre toi, te condamnant à mourir dans la barbarie et la cruauté. Tu as été abandonné et trahi. Ton assassinat a mis à nu leur haine, leur laideur et leur lacheté. Nous allons les regarder droit dans les yeux. Et leur dire : “C’est assez !” », a déclaré Martine Moïse, qui réclame justice en faveur de son mari.

« Sœurs et frères, si vous croisez les bras, regardez les bourreaux, le sang ne cessera de couler », a lancé Mme Moïse, comme un appel à la bataille. « Les rapaces courent encore les rues. Ils ne se cachent même pas. Ils sont là à nous regarder, à nous écouter, espérant nous faire peur », a-t-elle avancé.

« Nous avons perdu une bataille, mais la guerre continue. Nous devons trouver justice en votre faveur », a-t-elle conclu.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *