Jovenel Moïse lance un appel à l’unité pour combattre le coronavirus

Jovenel Moïse lance un appel à l’unité pour combattre le coronavirus

Le président de la République, Jovenel Moïse, s’est exprimé ce mardi 1er juin autour de l’évolution du coronavirus dans le pays.

« Les deux nouveaux variants qui sont présents sur le territoire national mettent le pays en danger », a-t-il prévenu. En ce sens, le chef de l’Etat a lancé un appel à l’unité entre les différents secteurs de la vie nationale pour éviter une crise sanitaire dans le pays.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Les deux nouveaux variants qui sont apparus sur le territoire national sont beaucoup plus dangereux, contagieux et mortels », a alerté le locataire du palais national qui est revenu sur l’ensemble des mesures prises par son administration pour combattre le coronavirus dans le pays. Il confirme que l’état d’urgence sanitaire est renouvelé pour 15 jours, le couvre-feu est imposé de 10 heures à 5h AM, les portes des écoles restent ouvertes sous conditions de respect des gestes barrières. Un ensemble de mesures qui ont été prises dans le but de protéger la population, a-t-il précisé tout en lui demandant de les respecter.

L’école constitue un terrain pour la propagation du coronavirus c’est pour cela que M. Moïse a chargé le ministre de l’éducation haïtien, Pierre Josué Agénor Cadet, de travailler de concert avec les directeurs départementaux afin de prendre des dispositions nécessaires pour faire respecter les gestes barrières dans les écoles pour mieux protéger les enfants et le personnel éducatif. Cet appel est aussi lancé à toutes autres autorités qui sont impliquées dans la gestion de la pandémie.

Dans un cadre plus large, le président Moïse a lancé un appel à tous les citoyens et de tous les secteurs de la vie nationale, particulièrement l’opposition leur demandant de s’impliquer dans la lutte qui vise à contrer le coronavirus. Les marchands, les chauffeurs de transport en commun, les artistes notamment sont tous invités à œuvrer pour barrer la route à ce virus.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *