La Cubaine Daymara Helen Pérez gardée en otage malgré le versement de 10 000 USD

La Cubaine Daymara Helen Pérez gardée en otage malgré le versement de 10 000 USD

Le médecin de nationalité cubaine, enlevée à Martissant la semaine dernière, est encore entre les mains de ses ravisseurs, après le versement d’une rançon.

Daymara Helen Pérez Alabedra, professionnelle de la médecine, a été kidnappée, jeudi dernier, au moment où elle se rendait à Port-au-Prince en sortant d’Aquin (Sud). Selon un des ses collègues qui s’est confié à Miami Herald, la victime voyageait dans un bus public avec d’autres passagers lorsque des individus armés l’ont attrapée à Martissant.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Les ravisseurs avaient réclamé une rançon de 1 million de dollars, révisée par la suite à 100 000 dollars américains. Un montant de 10 000 $
dollars américains leur a été versé, mais l’otage n’a pas été libéré, rapporte le journal américain.

En décembre dernier, deux techniciens cubains avaient été enlevés à Port-au-Prince puis libérés quelques jours après. Les autorités cubaines n’avaient pas commenté leur libération, ni signalé l’enlèvement du médecin.

Daymara Helen Pérez Alabedra, originaire de Las Tunas, une province de l’est de Cuba, vivait à Grand Goâve, une communauté rurale au sud de la capitale dans la commune de Léogâne, dans le département de l’Ouest. Médecin généraliste, elle est en Haïti depuis trois ans au moins et prête ses services à l’hôpital Notre-Dame de Petit-Goâve.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *