L’ambassade de France déplore les attaques sanglantes des gangs dans les quartiers populaires

L’ambassade de France déplore les attaques sanglantes des gangs dans les quartiers populaires

À l’occasion de la fête nationale française ce 14 juillet, l’ambassadeur de France en Haïti, José Gomez, dans son discours de circonstance, a déploré les actes de violence enregistrés dans les quartiers populaires en Haïti.

“Nous déplorons profondément que les quartiers populaires de Port-au-Prince subissent les attaques sanglantes des gangs, que leurs habitants vivent souvent dans la terreur et soient contraints de quitter leur domicile pour fuir la violence”, a regretté le diplomate.

L’ambassadeur Gomez a, d’un autre côté, rappelé que les habitants de ces quartiers réputés fragiles ont le droit à la paix et à la sécurité. Il croit que les auteurs de ces actes criminels doivent être poursuivis en justice.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

“Ces organisations criminelles font peser un risque majeur sur la démocratie haïtienne”, prévient-il.

Le weekend écoulé, la photo tragique d’une fillette de neuf mois tournait en boucle sur les réseaux sociaux. Tuée d’une balle dans la tête, cette victime se trouvait dans les bras de sa mère, pleurant le départ prématuré de sa progéniture.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *