Laurent Msellati nouveau Chef du Bureau de la Banque mondiale en Haïti

Laurent Msellati nouveau Chef du Bureau de la Banque mondiale en Haïti

A compter de ce jeudi 1er avril 2021, Laurent Msellati, originaire de la France, est le nouveau Chef du Bureau de la Banque mondiale en Haïti. Il sera basé à Port-au-Prince.

« Dans son rôle, les priorités de M. Msellati seront d’orienter l’engagement de la Banque mondiale auprès du Gouvernement haïtien, de travailler en étroite collaboration avec les principaux partenaires de développement, de gérer le programme et l’équipe du pays et d’apporter son support au personnel de la Banque mondiale attaché au programme d’Haïti » peut-on lire dans un communiqué de la banque mondiale

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Haïti a connu plusieurs années difficiles, et les impacts sociaux et économiques de la pandémie de COVID-19 ont été importants. J’ai hâte de continuer notre travail pour supporter le peuple haïtien, axé sur la croissance inclusive et le renforcement de la résilience. Je travaillerai en étroite collaboration avec les principaux acteurs de la société haïtienne pour soutenir les priorités de développement du pays et apporter un appui aux personnes les plus vulnérables,” a dit Laurent Msellati » a-t-il promis.

Depuis son arrivée à la Banque mondiale en 1991, M. Msellati a occupé plusieurs postes dans les régions d’Afrique subsaharienne, du Moyen-Orient et Afrique du Nord, d’Asie de l’Est et Pacifique, de l’Amérique latine et Caraïbes. Il a récemment occupé le poste de Chef de bureau de la Banque mondiale pour la Mauritanie et a également été directeur de la Pratique Globale de l’Agriculture dans la région Amérique latine et Caraïbes. Laurent Msellati est titulaire d’un master en administration des affaires, en finance et en économie de l’école de commerce Luigi Bocconi (Italie), et d’un doctorat en médecine vétérinaire de l’école nationale vétérinaire de Nantes (France).

M. Msellati, annonce la banque mondiale, dirigera la mise en œuvre du programme de la Banque mondiale en Haïti, qui comprend un portefeuille de 20 projets actifs d’une valeur d’environ 915 millions de dollars, financés par l’Association internationale de développement et des fonds fiduciaires. Les principaux projets sont dans les secteurs de l’éducation, de la santé, du transport, de l’énergie, de l’agriculture et la sécurité alimentaire, de l’approvisionnement en eau et en assainissement, des finances, de la gouvernance, de la macroéconomie, de la protection sociale et l’emploi, et du développement numérique.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *