Le BAI condamne le silence des autorités face à l’insécurité

Le BAI condamne le silence des autorités face à l’insécurité

Le bureau international des avocats internationaux (BAI) condamne le profond mutisme des autorités sur le sort notamment des populations dans la Plaine du Cul-de-sac.

Maitre Mario Joseph, responsable de cette structure indique que les citoyens sont violemment chassés de leurs domiciles par les malfrats qui sont lourdement armés. « Ces personnes n’ont pas d’abris où se réfugier », a déploré l’avocat.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Ces gens sont livrés aux bandits armés qui ont infesté la commune de la Croix-des-Bouquets », s’est indigné le responsable du BAI, Mario Joseph, lors d’une rencontre avec la presse, le 5 mai 2022.

L’homme de loi a également condamné le fait que des gens soient contraints de se réfugier sur la Place Benoit Batraville de Mirebalais pour fuir la guerre des gangs à l’entrée nord de Port-au-Prince.

Il appelle à des actions urgentes en vue d’assister ces citoyens en situation difficile, également pour mettre fin à cette escalade de violences déclenchée par les groupes armés.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *