« Le pays a besoin d’un reveil collectif après des décennies de pillage des biens de l’Etat par des oligarques corrompus », dixit Jovenel Moïse

« Le pays a besoin d’un reveil collectif après des décennies de pillage des biens de l’Etat par des oligarques corrompus », dixit Jovenel Moïse

Une nouvelle fois, le président de la république, Jovenel Moïse, a dénoncé via son compte Twitter les « oligarques corrompus » qui, dit-il, pillent des biens de l’État depuis des décennies. Pour lui le pays a besoin d’un réveil collectif, d’une frénésie de collaboration et de production intenses pour sortir de l’ornière du sous-développement.

« Ce faisant, nous avons laissé le champ libre aux oligarques corrompus pour perpétuer le pillage et l’accaparement de toutes les richesses nationales. Il est temps d’en prendre conscience et d’agir autrement. Il est temps d’en prendre conscience pour sauver notre chère Haïti », demande Jovenel Moïse.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« 35 ans après l’émergence des forces dites démocratiques, il est triste qu’aucun compromis n’ait été trouvé dans le sens de l’émancipation du peuple. Des oligarques corrompus ont gagné la bataille de la division, en antagonisant ceux qui devraient s’unir pour une meilleure Haïti », a tweeté le chef de l’État.

« Retire pye paw poum mete pam : notre seul sport national depuis des lustres. Pourtant, aucune équipe ne gagne sans que tous ses joueurs ne visent le même but. Il est temps d’adopter cette façon collective d’avancer. Nous le devons à nos enfants. NOUS LE DEVONS A NOTRE PAYS », poursuit Jovenel Moïse.

Il a souligné qu’au lendemain de 1986, nous nous sommes trompés en croyant que tout allait être facile. Les luttes fratricides ont ébranlé les fondements de notre Nation. Les forces ténébreuses ont intensifié les complots. Il ne nous reste qu’une alternative : l’entente nationale de l’avis du locataire du palais national.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Aimer Haïti, empêcher les autres de nous diviser au profit de leurs intérêts. Nous avons l’obligation de voir les choses autrement pour que notre pays puisse redevenir un havre de paix. Ainsi, nous pourrons envisager des solutions novatrices et durables pour le bonheur de tous ».

« Transformer notre pays, empêcher les oligarques corrompus de piller notre richesse avant que le changement du pays dans le mauvais sens ne nous y condamne. Pour y parvenir, les vrais fils de la Nation doivent se retrouver autour d’une même table pour un dialogue franc et sincère », prêche le 58ème président haïtien.

Jovenel Moïse croit que le prestige et l’autorité de chaque citoyen honnête doivent s’accroître pour insuffler un nouvel air contre les oligarques corrompus.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    11 mars 2021, 03:35

    Le "PAYS LOCK" allait transformer Jovenel Moise au niveau du LANGAGE. Sans Equipe et Plan, il avait fait deja le contrat avec le Diable et une partie des Oligarques bien avant d’arrivee au pouvoir.

    Au moins, si Jovenel Moise etait plus ou moins dans la politique, un tant soit peu un Patriote avant d’acceder au pouvoir, il pourrait au fil du temps agir a’ l’instar d’un FRANÇOIS DUVALIER ou LESLIE FRANÇOIS MANIGAT, en tournant le dos a’ ses Bienfaiteurs. JoMo pat nan lekol politik, se yon kout chans/van tankou marasa JB Aristide-Rene Preval, Martelly ak Privert ki mete l nan Pale Nasyonal. Li gen poul kite pouvwa a tankou yo, sans ebranler les Structures Vermoulues et Latriniques.

    En Desespoir de Cause, Jovenel Moise ressemble a’ ses predecesseurs. Ann we kek egzanp:

    1. Il s’exprime comme le messie mort-ne’ JB Aristide. "Tilot gwo lolit" est l’equivalent "Tires la se pou pep la." Vekele.

    2. Jovenel Moise a imite’ Rene Preval. Mais, en oubliant, il n’est pas Preval. Et en plus, il traine le passif de son mentor politique Michel Joseph Martelly. Apres avoir bien servi le "Groupe de Bourdon" (mesi Stanley Lucas ou nan lwil!) et engraisser quelques paresseux de la "classe moyenne" a’ travers des "commissions presidentielles" en veux-tu en voila, Preval n’hesitait pas a’ s’en prendre a’ la Constitution de 1987, il n’avait jamais tente’ d’appliquer. Pas meme la creation du CE Permanent.

    A travers l’amendement de la Constitution de 1987, Preval voulait perpetuer son regne via son gendre Jude Celestin. N’etait-ce le Goudougoudou du 12 janvier 2010, Preval pourrait atteindre son objectif Aisement, parce qu’il avait sous ses bras tous les Secteurs Politiques… et la la Societe Civile. Il ratissait tres large. Il mettait a’ son service Claude Moise, Carry Hector, Roro Pharel…, Jovenel Moise et Charles SUFFRAT. Il poussait ce dernier a’ oublier " Koze Pep" et Jean Leopold Dominique. Tout moun jwenn.

    Preval avait reussi le Pari d’amender la Constitution de 1987. Mais, le Blanc et Goudougoudou etaient sans pitie’ envers lui.

    Maintenant, il reste a’ Jovenel Moise de faire les 11 Stations en vue d’arriver a’ la "nouvelle constitution" et de realiser les elections sans encombre. En attendant, il pourrait continuer a’ jouer au plus malin et de denoncer les oligarques qui ne s’alignent pas.

    Pour mes freres et soeurs "Analfabet pa bet," dans le cadre du Systeme raciste et antinational ( ZERO Production Nationale et 100% Importation) chaque president a Toujours ses propres Oligarques. Et Jovenel Moise n’est pas l’exception a’ la regle.

    3. Jovenel Moise pa di tankou lot Jwise a te di, "le w sou pwezidan wa konprann." Nan sans sa a, mwen kontan pou li. Le yon moun tankou LUIS ABINADER nan tet yon peyi, depi l pat siyen Kontra ak Lucifer, depi nan 2 semen sou pouvwa, li aranje l pou l fe djob li, fe Lajistis mare pwezime Vole oswa Petrovole. Oken Batonye Monferrier Dorval pa ka vin di l, "le pays n’est pas dirige, ni administre’." Oken Dokte Michel pap bezwen lage ko l nan manifestasyon pou l di nan mikwo jounalis, "li nan lari a jodi dimanch 7 mas la kont Leta Anranyon an."

    L’Obsevatoire des Questions Haitiennes et Internationales

    REPLY