Le professeur d’université Hugues Boisrond publie son dernier ouvrage intitulé “Les Présidents du Président”

Le professeur d’université Hugues Boisrond publie son dernier ouvrage intitulé “Les Présidents du Président”

L’écrivain et professeur d’université Hugues Boisrond vient de sortir son ouvrage intitulé “Les Présidents du Président”. Dans une interview exclusive accordée à un média de la capitale, le professeur Boisrond a expliqué vouloir démontrer ceux qui détiennent le vrai pouvoir et qui façonnent nos dirigeants haïtiens.

À travers cet ouvrage au titre accrocheur, le professeur retrace les différents parcours d’un candidat à la présidence d’Haïti, ainsi que les alliances, les négociations avec les secteurs privilégiés donnant leur bénédiction, les manipulations, la trahison ainsi que les mensonges et fausses promesses entre les deux parties.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Il n’hésite pas à puiser, à recueillir des témoignages, des confidences, mener des réflexions, entre autres, auprès des personnes travaillant dans les couloirs du pouvoir. L’auteur de “Les Présidents du Président” confirme bel et bien que les États-Unis d’Amérique et le secteur privé des affaires sont ceux qui détiennent le monopole du pouvoir haïtien. Une théorie qui fort souvent revient dans les discussions en Haïti.

Le professeur Hugues Boisrond a confié qu’il ne priorisait pas les ventes-signatures pour son livre. Il se prépare plutôt à livrer plusieurs conférences-débats autour de son bouquin pour éveiller la compréhension de plus d’un sur la politique haïtienne.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    2 mars 2021, 03:28

    C’est une suite logique, "et si les vrais Présidents avaient fait élire le président Preval." Il n’est pas à douter, M. Hugues BOISROND ne commettrait pas cette faute de ne pas prouver un tel système archaique et antinational ne pourrait pas tenir sans l’aide des présidents radoteurs et ratés. Un système pareil ne pourrait pas s’accommoder à un Leslie Francois Manigat. T ap gen pete koken. Sans aucun ostracisme, Manigat, c’est un nom qui sonne très Fort…!

    Ce n’est pas la peine de me perdre dans d’autres considérations touchant la société haitienne dans son ensemble permettant à un tel système de se reproduire…

    Le passage de Martelly-Jovenel au pouvoir, a mis le Système à nu. Les bénéficiaires des marasa Aristide-Preval, Privert et d’un Clan de l’Oligarchie, ne peuvent pas laisser le soin à Jovenel Moise de reproduire un tel système dans sa version la plus archaique et criminelle.

    Nan kout kat la Martelly-Jovenel BON pou peyi a!!!!!!!!!!!! Ils ont sauté le système par leur Maladresse. Le nommé René Preval ne manquait de mettre toute la société haitienne au service du système. Tous les ennemis de Martelly-Jovenel étaient les amis de Preval… et Dimitri Vorbe. Ils voulaient meme faire passer Preval comme étant le meilleur président de cette "transition qui n’en finit pas." Nan Sistèm antinasyonal la afè yo te regle. SE BONDYE GEN BON JAN PATRIYOT KAP VEYE!!!!

    Les Ronald Lareche, Camille Leblanc, Gardy Leblanc, Jean Danton Leger, Jean Baptiste Bien-Aimé, Paul Denis, Evans Paul, Jean Henri Ceant, Paul Antoine Bien-Aime….et Evalière Beauplan empechaient à la population de bien comprendre le système. Les Martelly-Jovenel et co, ont permis à la population de bien cerner les politiques, la société civile et les mettre dans le meme panier.

    Les Jean Danton Léger et tout le secteur dit démocratique dans son ensemble sont obligés cette fois-ci de dénoncer le systeme, parce qu’ils ne sont pas au timon des affaires. Ce qui va profiter à la population sur le long terme. Dans ce pays, rien sera comme avant. Ayibobo!

    REPLY