Le SPNH-17 dénonce des actes de repressions dont font l’objet ses membres

Le SPNH-17 dénonce des actes de repressions dont font l’objet ses membres

Le syndicat de la police nationale d’Haïti (SPNH-17), lors d’une conférence de presse tenue en ses locaux, ce mercredi, a dénoncé des actes de repressions dont sont victimes ses membres et des manœuvres de politisation de la police nationale.

Le porte-parole du SPNH-17, Domond Saincy, en veut pour preuve l’arrestation jugée arbitraire de l’ancien porte-parole de cette structure, Abelson Gros-Nègre et le mandat d’amener émis contre d’autres membres du SPNH dont le coordonnateur général du SPNH-17, l’inspecteur divisionnaire Jean Elder Lundi.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Qu’est ce qui explique toutes ces repressions? », se demande, avec perplexité, Domond Saincy qui dénonce le fait que la voiture du coordonnateur général ait été confisquée. Il décline, en ce sens, l’implication du SPNH-17 dans toute action malhonnête causée avec le véhicule en question.

De son côté, l’un des avocats du SPNH-17, Me Arnel Remy qualifie d’intimidation, les avis de recherche émis contre les membres du regroupement syndical.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Parallèlement, des militants ont organisé une manifestation improvisée devant les locaux du SPNH-17, en signe de solidarité aux membres de cettre structure et de protestation contre la présence d’un blindé et des agents de la DCPJ devant les locaux du SPNH-17, au moment de cette conférence de presse.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *