Les deux Dominicains enlevés en Haïti, psychologiquement maltraités, témoignent

Les deux Dominicains enlevés en Haïti, psychologiquement maltraités, témoignent

Enlevés en Haïti dans la nuit du 20 février par le gang de Grand Ravin, les frères Michael Enrique et Antonio Gerer Campusano Feliz ont été malmenés, selon ce qu’ils ont déclaré lors d’une entrevue avec Télé Pluriel.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans la publication de plusieurs vidéos, les frères Feliz et leur interprète, Albert Augusma alias « Tinèg » avaient pourtant l’air d’être heureux. Contrairement à ce que plus d’un croient, ce n’était pas du tout le cas. Ils faisaient juste semblant parce qu’on leur avait intimé l’ordre.

« L’expérience était très douloureuse et je ne souhaiterais pas qu’un proche la subie », a déclaré l’un des frères Feliz comme pour exprimer son indignation.

« On n’a pas été physiquement agressé. La souffrance était plus mentale que physique », a-t-il renchéri.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *